Gagaku

Gagaku *
Dames de la Cour impériale exécutant la « danse du papillon »
Dames de la Cour impériale exécutant la « danse du papillon »
PaysDrapeau du Japon Japon
ListeListe représentative
Fiche00265
Année d’inscription2009
* Descriptif officiel UNESCO

Le gagaku (雅楽, littéralement musique raffinée, élégante?) désigne l'ensemble des répertoires de la musique de cour du Japon. Il comprend des répertoires orchestraux, des chants et de la danse, et peut être mis en opposition au zokugaku (俗楽?), la musique folklorique, « populaire »[1].

À l'origine, au VIIIe siècle VIIIe siècle av. J.-C.. en Chine, le caractère ( en chinois) était utilisé dans deux noms composés distinguant des poèmes de célébration (dà yà) de poèmes de divertissement (xiao yà) et est donc associé à deux fonctions distinctes : rituelle et profane. De même, le gagaku japonais se constitue de quatre genres se rattachant à des fonctions rituelles ou profanes, à l'instrumentation et aux styles variables.

Dans d'autres langues
Deutsch: Gagaku
English: Gagaku
Esperanto: Gagako
español: Gagaku
euskara: Gagaku
فارسی: گاگاکو
suomi: Gagaku
עברית: גאגאקו
hrvatski: Gagaku
Bahasa Indonesia: Gagaku
italiano: Gagaku
日本語: 雅楽
Nederlands: Gagaku
polski: Gagaku
português: Gagaku
română: Gagaku
русский: Гагаку
Simple English: Gagaku
文言: 日本雅樂