Fritz Haber

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fritz Haber (bande dessinée) et Haber.

Fritz Haber (né le à Breslau, Allemagne (aujourd'hui Wrocław, en Pologne)[1] - mort le 29 janvier 1934 à Bâle, Suisse) est un chimiste allemand qui a reçu le prix Nobel de chimie de 1918 pour ses travaux sur la synthèse de l'ammoniac[2], importante pour la fabrication d'engrais et d'explosifs. Il est également considéré comme le « père de l'arme chimique » pour ses travaux sur le dichlore et d'autres gaz toxiques largement utilisés pendant la Première Guerre mondiale. D'origine juive, il fut contraint à l'exil en 1933 et mourut sur le chemin de Bâle en Suisse.

Biographie

Fritz Haber en 1905

Fritz Haber est issu de la petite bourgeoisie juive allemande. Son père, qui faisait le commerce de peintures et produits chimiques et avait perdu sa femme trois semaines après la naissance de Fritz, le tint pour « responsable » de cette mort, ce qui entraîna ultérieurement des tensions entre le père et le fils. Il poursuit ses études secondaires au St. Elisabeth-Gymnasium de Breslau.

Avant de commencer sa carrière académique, Fritz Haber fait une formation commerciale et travaille dans l'entreprise de son père ainsi qu'à l'École polytechnique fédérale de Zurich avec Georg Lunge (en).

De 1886 à 1891, il étudie à l'université de Heidelberg sous la direction de Robert Bunsen, puis à l'université de Berlin dans le groupe de A. W. Hoffmann, et enfin à l'École technique de Charlottenburg avec Carl Liebermann.

En 1893, il abjure le judaïsme pour devenir luthérien (protestant).

Il se marie au tournant du siècle avec Clara Immerwahr, tout comme lui juive, allemande et brillante chimiste. De leur union nait un garçon, Hermann, en 1902, après une grossesse difficile. Clara abandonne ses travaux à l'université pour s'occuper de l'enfant, tandis que son mari part pour une mission de plusieurs mois aux États-Unis.

Après le suicide de Clara en 1915, Fritz Haber se remarie le 25 octobre 1917 avec Charlotte Nathan. Ils auront une fille Eva Charlotte et un fils Ludwig Fritz (1921-2004). Fritz et Charlotte divorceront en 1927.

Fritz Haber est parfois crédité, à tort, d'avoir été le premier chimiste a synthétiser le MDMA. Aucun des travaux de Haber ne laisse apparaître en effet qu'il se soit intéressé à cette drogue synthétisée par Anton Köllisch qui travaillait alors pour la société Merk. Celle-ci prit un brevet pour cette méthode de synthèse en 1914[3].

Dans d'autres langues
العربية: فريتز هابر
azərbaycanca: Fris Haber
تۆرکجه: فریتس هابر
беларуская: Фрыц Габер
български: Фриц Хабер
brezhoneg: Fritz Haber
català: Fritz Haber
čeština: Fritz Haber
Cymraeg: Fritz Haber
Deutsch: Fritz Haber
Ελληνικά: Φριτς Χάμπερ
English: Fritz Haber
Esperanto: Fritz Haber
español: Fritz Haber
euskara: Fritz Haber
Gaeilge: Fritz Haber
Gàidhlig: Fritz Haber
galego: Fritz Haber
עברית: פריץ הבר
hrvatski: Fritz Haber
magyar: Fritz Haber
Հայերեն: Ֆրից Հաբեր
Bahasa Indonesia: Fritz Haber
íslenska: Fritz Haber
italiano: Fritz Haber
Basa Jawa: Fritz Haber
한국어: 프리츠 하버
latviešu: Fricis Hābers
Malagasy: Fritz Haber
монгол: Фриц Хабер
Nederlands: Fritz Haber
norsk nynorsk: Fritz Haber
occitan: Fritz Haber
polski: Fritz Haber
پنجابی: فرتز ہابر
português: Fritz Haber
Runa Simi: Fritz Haber
română: Fritz Haber
русский: Габер, Фриц
srpskohrvatski / српскохрватски: Fritz Haber
slovenčina: Fritz Haber
slovenščina: Fritz Haber
српски / srpski: Фриц Хабер
Basa Sunda: Fritz Haber
svenska: Fritz Haber
Kiswahili: Fritz Haber
Türkçe: Fritz Haber
українська: Фріц Габер
oʻzbekcha/ўзбекча: Frits Gaber
Tiếng Việt: Fritz Haber
Yorùbá: Fritz Haber
Bân-lâm-gú: Fritz Haber