Frederick Copleston

Frederick Copleston
Description de cette image, également commentée ci-après
Le père Frederick Copleston
Nom de naissance Frederick Charles Copleston
Naissance 10 avil 1907
Taunton Drapeau de l'Angleterre  Angleterre
Décès
Londres Drapeau de l'Angleterre  Angleterre
Nationalité anglaise
Pays de résidence Angleterre
Profession
Activité principale
Autres activités
'Principal' de Heythrop College
Formation
Lettres, philosophie et théologie
Distinctions
Commander of the British Empire [CBE]

Compléments

Son 'History of Philosophy', en 11 volumes, reste un ouvrage de référence majeur.

Frederick Charles Copleston, né le 10 avril 1907 près de Taunton ( Angleterre) et décédé le 3 février 1994 à Londres, était un prêtre jésuite anglais, philosophe et professeur d’ histoire de la philosophie. Premier ‘Principal’ de ‘Heythrop College’ après son affiliation à l’ Université de Londres (1970) et professeur invité en de nombreuses universités étrangères il est surtout connu pour sa très populaire ‘A History of Philosophy’ publiée de 1946 à 1975.

Biographie

Jeunesse et formation

Né le 10 Avril 1907 près de Taunton (Somerset), en Angleterre, Frederick Copleston est élevé dans la foi anglicane. A la fin de ses études au Marlborough College (1920-1925) – il a 18 ans - Frederick se convertit à la foi catholique ce qui lui cause des difficultés avec sa famille. Deux de ses oncles paternels étaient évêques anglicans dont l’un, Reginald Copleston, fut le Métropolite anglican de l’Inde (et évêque de Calcutta). Bien que profondément peiné son père n’en continue pas moins à le soutenir durant ses études au St John’s College d’ Oxford (1925-1929): Il sort diplômé de l’université d’Oxford en 1929.

L’année suivante, en 1930, Copleston entre au noviciat des Jésuites à Roehampton. Les deux premières années de formation spirituelle terminées, il commence à Heythrop College (dans l’ Oxfordshire) des études de philosophie qui seront suivies de la théologie. En 1937 il est ordonné prêtre. En 1938, il se rend en Allemagne pour y compléter sa formation et rentre dans son pays juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale (1939). Le projet de faire un doctorat à l’ Université grégorienne de Rome doit être abandonné. Copleston est envoyé enseigner l’histoire de la philosophie aux jeunes jésuites restés au même Heythrop college qu’il a connu.

Philosophe et professeur

C’est alors qu’il enseigne à Heytrop College que Copleston commence à écrire son ‘A history of philosophy’. L’œuvre, en onze volumes, sera publiée de 1946 à 1975 et connaitra de nombreuses réimpressions. Le manuel présente de manière claire la philosophie antique comme les médiévale, moderne et contemporaine. Toujours très estimé, le magnum opus de Copleston a été décrit comme « une réalisation monumentale » qui « accomplit un travail d’exposition dans un très grand respect des auteurs présentés et discutés ». En 1948 Copleston fait une soudaine apparition sur la scène publique par un retentissant débat radiophonique organisé par la BBC où il s’oppose à Bertrand Russell sur la question de l’ existence de Dieu. Par après il y sera plusieurs fois invité à débattre de questions philosophiques, entre autres avec Alfred J. Ayer sur le ‘ Positivisme logique’ et le sens du langage religieux.

Carrière internationale

Après 1950 sa carrière prend une dimension internationale. De 1952 à 1968 il enseigne à l’ Université grégorienne, résidant à Rome la moitié de l’année. En 1970 Copleston est fait ‘Fellow of the British Academy’ [FBA]. La même année, et bien que peu porté aux tâches administratives, le professeur de philosophie est nommé ‘principal de Heythrop College’, qui vient de déménager à Londres, et pilote son affiliation à l’ Université de Londres.

A la fin de son mandat, quatre ans plus tard (1974) Copleston reprend à temps plein son enseignement philosophique. De 1974 à 1982 il est Professeur invité à l’ Université de Santa Clara (Californie) et de 1979 à 1981 il donne les ‘Gilford Lectures’ à l’ Université d'Aberdeen en Écosse. Ces conférences lui permettent d’exprimer, à propos de thèmes pérennes de philosophie, des réflexions plus personnelles que celles qu’il s’autorise dans son ‘History of Philosophy’ [1].

Vers la fin de sa vie Copleston reçut plusieurs doctorats ‘Honoris causa’: Université de Santa Clara (Californie), Université d’Uppsala (Suède), Université de St Andrews (Écosse). Copleton était également membre de la ‘Royal Institute of Philosophy’ et de l’Aristotelian Society’ de Grande-Bretagne. En 1993 il est fait ‘Commander of the British Empire' [CBE].

Frederick Copleston meurt le 3 février 1994 à l’hôpital Saint Thomas de Londres. Il a 86 ans.