Firestone Tire and Rubber Company

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Firestone.
Firestone Tire and Rubber Company
logo de Firestone Tire and Rubber Company

Création 1900, Akron (Ohio)
Fondateurs Harvey Firestone Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Limited liability company Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Nashville, Tennessee ( États-Unis)
Actionnaires Bridgestone Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité pneumatiques
Société mère Bridgestone
Effectif 23 000
Site web www.firestone.com

Chiffre d’affaires 2,09 milliards de dollars (2004)

Firestone Tire and Rubber Company, communément appelée « Firestone », est une entreprise américaine fondée en 1900 par Harvey Firestone, spécialisée dans la fabrication de pneumatiques. Elle emploie près de 23 000 personnes dans le monde.

Firestone est propriétaire de la plus vaste plantation d’ hévéas au monde (48 000 hectares) qui se trouve au Libéria.

L’entreprise a été rachetée par Bridgestone en 1988.

« Pourquoi Firestone offre beaucoup plus avec ce pneu Cord [...] C'est l'année Firestone. » Publicité parue dans la presse quotidienne en 1919.

Histoire

Firestone Firehawk 700 195/55 R 15 (2017)

Firestone était à l'origine basée à Akron, en Ohio, également la ville natale de Goodyear et de deux autres concurrents de taille moyenne, General Tire et Rubber et BF Goodrich. Fondé le 3 août 1900 [1], la société s'est lancé en production avec 12 employés. Ensemble, Firestone et Goodyear ont été les plus grands fournisseurs de pneus automobiles en Amérique du Nord pendant plus de 75 ans. En 1906, Henry Ford a choisi Firestone comme pneus d'équipement d'origine du modèle T [2].

En 1918, Firestone Tire and Rubber Company Canada a été constituée à Hamilton (Ontario) et en 1922, le premier pneu fabriqué au Canada est sorti le 15 septembre [3]. Pendant les années 1920, Firestone a produit le pneu Oldfield, éponyme du Pilote Barney Oldfield.

En 1926, la société a ouvert l'une des plus grandes plantations de caoutchouc au Libéria, en Afrique de l'Ouest, couvrant plus d'un million d'acres. 1926 était également l'année où la société a ouvert son premier magasin Firestone Complete Auto Care (Firestone Complete Auto Care est une division de Firestone qui offre une maintenance et une réparation automobiles).

En 1927, Henry Ford et Harvey Firestone ont fait un voyage à Los Angeles pour sélectionner les lieux de leurs nouvelles usines. Des proches disent que Ford voulait être près de l'océan et avait choisi Long Beach et avait suggéré à Firestone de s'installer à South Gate, en Californie. La petite communauté au sud-est du centre-ville était principalement agricole à l'époque et Firestone a trouvé 40 acres de champs pour loger sa nouvelle usine de fabrication. Les architectes Curlett et Beelman ont créé un spectaculaire complexe italien de quatre étages, avec sa propre centrale électrique et de magnifiques peintures polychromes de Gladding McBean représentant le processus de fabrication du caoutchouc et des pneus. Un an après son ouverture en 1928 l'usine a doublé de taille. En 1954, après l'ajout du missile guidé Caporal à l'offre, le complexe faisait près d'un million de pieds carrés. La ville a grandi autour de Firestone, le boulevard principal par la ville a été béptisé Harvey, et Los Angeles est devenu le marché numéro un du pneu du pays. Au milieu des années 1970, Ford et GM souffraient de massives vagues de licenciement alors que Firestone et d'autres fabricants ont ouvert de nouvelles usines dans des lieux non syndiqués comme Wilson, en Caroline du Nord. Après de nombreuses réduction de personnel, la fin s'est produite en 1980 lorsque 1 300 travailleurs ont été mis à pied et l'usine a fermé ses portes. L' East Los Angeles College  (en) a proposé de faire un nouveau campus satellite sur le site [4].

En 1928, la société a construit une usine à Brentford , en Angleterre, un quartier Art Déco de la ville. Elle a été fermée en 1979.

En 1936, la société a ouvert une usine à Memphis, dans le Tennessee . Avec plus de 3 000 employés, l'usine de Memphis était le plus grand fabricant de pneus de l'entreprise. Le 1er juillet 1963, la société a célébré la production du 100 millième pneu à Memphis [5]. L'usine a été fermée en 1982 [6].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la société a été invitée par le gouvernement des États-Unis à fabriquer des coquilles d'artillerie, des fûts en aluminium pour le transport de nourriture et des produits militaires en caoutchouc. Firestone s'est classée au 55e rang parmi les entreprises américaines en valeur des contrats de production militaire pendant la Seconde Guerre mondiale [7]. Dans les années 1940, Firestone a reçu un contrat de défense pour produire des doublures de casque en plastique. Alors qu'ils étaient aussi produits par Westinghouse Electric, ils ont encore représenté un montant notable avec le casque M1.

Missile Corporal

En 1951, Firestone a reçu le contrat de défense pour du missile MGM-5 Caporal . Firestone a reçu un total de 6 888 796 $ pour les 200 premiers missiles. Ce missile était connu sous le nom d'«Embryo of the Armyembryon de l'armée» et était un missile sol-sol guidé qui pouvait porter une ogive explosive jusqu'à 75 milles marins (139 km). Il a ensuite été modifié pour pouvoir transporter une charge utile nucléaire en cas d'hostilités de guerre froide en Europe de l'Est. Ce missile a été remplacé en 1962 par le MGM-29 Sergeant [8].

En 1961, Firestone a acquis la division Dayton Tire de Dayco Corporation.

Restructuration et vente à Bridgestone

Fin 1979, Firestone a demandé à John Nevin, l'ex-diecteur de Zenith Electronics, en tant que président de sauver la société de hémorragie et de l'effondrement total. Elle avait plus d'un milliard de dollars de dettes à l'époque et perdait 250 millions de dollars par an. Nevin a fermé neuf des dix-sept usines de fabrication, dont six en une journée. Il a déplacé l'entreprise de sa maison ancestrale de Akron à Chicago. Il a cédé des entreprises non liées aux pneus, dont le Firestone Country Club. Cela a été considéré comme un plan délibéré pour augmenter le cours de l'action, et il a marché. En 1988, après des discussions avec Pirelli, Nevin a négocié la vente de la société à la société japonaise Bridgestone. Bridgestone Corporation Japan a pu acheter la société pour beaucoup moins cher qu'elle ne valait une décennie et demie plus tôt [9], [10], [11]. Les opérations combinées Bridgestone / Firestone North American sont maintenant basées à Nashville, dans le Tennessee . En 2008, les entreprises ont célébré un anniversaire de 20 ans de leur fusion et ont changé le nom de la division pneus en Bridgestone Americas Tire Operations, LLC. En 2012, Bridgestone Americas a ouvert un centre technique de 100 millions de dollars à Akron.

Outre les pneus, plusieurs entreprises et divisions opèrent avec la marque Firestone et son nom. Ces sociétés comprennent Firestone Building Products, LLC  (en) , Firestone Industrial Products, LLC, Firestone Complete Auto Care, Firestone Natural Rubber Company et Firestone Specialty Products. Firestone Building Products et Firestone Industrial Products ont leur siège social à Indianapolis, Indiana, et opèrent dans 23 États américains et dix pays, avec 11 000 employés dans le monde entier. La société annonce des ventes annuelles de plus de 2,5 milliards de dollars [12].

En 1972, Firestone reçut une «concession» de dix ans du gouvernement kényan pour sécuriser l'investissement de Firestone dans une usine de pneus domestique, ce qui lui conférait un monopole virtuel [13]. Cela comprenait à la fois des prix généraux et des contrôles de change [14]. Lorsque la période de dix ans a pris fin en 1979, Firestone a réagi en augmentant la production, ce qui rend l'entrée moins attrayante. La direction générale a finalement annulé l'expansion et les négociations ont échoué ne conduisaient à aucun autre investissement [14].

Dans le sport automobile

Les pneus Firestone utilisés pour la course Indianapolis 500 .

La course automobile d'Indianapolis 500 de 1911 a été gagnée par une voiture utilisant des pneus Firestone. Firestone-shod cars a remporté toutes les éditions de la course de 1920 à 1966. La société a également fourni des pneus à la Formule 1 de 1950 à 1974. En conséquence des tragédies de l'Indianapolis 500 de 1973, du Grand Prix des États-Unis de 1973 et du Grand Prix autrichien de 1974, Firestone s'est retiré de l'American open-wheel racing et de la Formule 1 après 1974. Le fabricant est revenu en 1995 à la série CART avec l'assistance technique de Bridgestone. Goodyear s'est retiré après 1999, laissant Firestone en tant que fournisseur unique de l' IndyCar à partir de 2017.

Problèmes de l'entreprise

Grand scandale des tramways américains

En 1950, Firestone, General Motors et Standard Oil, ont été accusés et condamnés pour un conspiration criminelle pour leur part dans le scandale du grand tramway américain . Le scandale comprenait l'achat de systèmes de tramways à travers les États-Unis et leur démantèlement et le remplacement des autobus [15].

Firestone 500 problème de séparation de la bande de roulement

Des pneus radiaux ont été mis sur le marché américain par les rivaux Goodrich et Michelin à la fin des années 1960, et Firestone n'avait pas son propre pneu radial. Le premier pneu radial développé et produit par Firestone était le Firestone 500 . La fabrication du nouveau pneu a été réalisée sur des équipements conçus pour fabriquer des pneus à carcasse diagonale [16].

Au cours des années 1970, Firestone a connu des problèmes majeurs avec le Firestone 500 Radial. Les structures radiales en acier de Firestone 500 ont commencé à montrer des signes de séparation de la bande de roulement à grande vitesse. Bien que la cause n'ait jamais été prouvée, on pense aux résines de liaison, utilisées par Firestone pour maintenir la bande de roulement sur la carcasse du pneu, pouraient avoir permis à l'eau de pénétrer le pneu qui, à son tour, aurait provoqué la corrosion des fils d'acier interne. En mars 1978, l'US National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a annoncé publiquement une enquête formelle sur les défauts du Firestone 500. L'enquête NHTSA a révélé que le problème de séparation de la bande de roulement était probablement dû à un défaut de conception affectant tous les Firestone 500.

En 1973, seulement deux ans après les débuts des 500, Thomas A. Robertson, le directeur du développement de Firestone, a écrit un mémo interne indiquant «Nous fabriquons un pneu radial de qualité inférieure qui subit une séparation de la bande de roulement à un kilométrage élevé» [17]. Firestone a introduit des mesures strictes de contrôle de la qualité dans le but de résoudre les problèmes inhérents, mais ils n'ont pas réussi à éliminer totalement les failles de base. En 1977, un rappel de 400 000 pneus problématique produits à l'usine de Decatur a été lancé. Firestone a été considérée comme moins que coopérative avec la NHTSA lors de l'enquête de l'agence sur le Firestone 500. Firestone a reporté les problèmes sur les consommateurs, reprochant un sous-gonflage et une mauvaise maintenance.

Le 20 octobre 1978, Firestone a rappelé plus de 7 millions de pneus Firestone 500 [18], le plus grand rappel de pneu à ce jour. Les audiences du Congrès sur le 500 ont également eu lieu en 1978. Le pneu a été jugé défectueux et cause de 250 décès. En mai 1980, après avoir constaté qu'ils savaient que les pneus étaient défectueux, la NHTSA a condamné Firestone à 500 000 $ US, qui était alors la plus grande amende imposée à une société américaine et la plus grande peine civile infligée depuis l'adoption de la Loi de 1966 sur le trafic national et les véhicules à moteur . Les poursuites judiciaires multiples ont été réglées hors des tribunaux et la publicité négative constante a paralysé les ventes et le prix des actions de la société [19].

Harvard Business School et Wharton School of the University of Pennsylvania ont fait des cours et ont écrit des articles sur les problèmes de jugement et les mauvaises prises de décision de la direction de Firestone [20], [19]. Après des années de mauvaise publicité et des millions payés en indemnisation des victimes, Firestone perdait beaucoup d'argent et son image a été gravement endommagée [21], [22], [23].

Plantations de caoutchouc libériennes

Firestone a créé sa plantation de caoutchouc naturel à Harbel, au Libéria en 1926. Depuis 1926 jusqu'à la fin de la première guerre civile libérienne en 1990, la Firestone Natural Rubber Company était la plus grande plantation de ce genre dans le monde [24]. En septembre 1990, les forces rebelles du NPFL (dirigées par Charles Taylor, qui sera plus tard reconnu coupable de crimes de guerre) ont exécuté le président libérien Samuel Doe [25] et ont saisi la plantation Harbel [24]. En conséquence Firestone a dû évacuer ses travailleurs américains . En juin 1991, Firestone a envoyé une délégation à Monrovia dans le but de redémarrer les opérations à Harbel [26]. Après un mois d'attente, la délégation a été amenée à rencontrer Taylor et, après six mois de négociations supplémentaires, la société a signé un protocole d'entente avec le ministère des finances de l'Assemblée nationale de la reconstruction patriotique en janvier 1991 [27]. Ce protocole d'entente prévoyait des taxes à payer par Firestone au gouvernement de Taylor et pour le gouvernement de Taylor la protection des employés et des actifs de Firestone au Libéria. Firestone a repris ses opérations en mars 1992, mais une fois de plus, il fallut s'arrêter en octobre de la même année devant l'augmentation des hostilités [28]. Au cours de cette période, la société avait payé 2,3 millions de dollars en taxes au gouvernement de Taylor, dont certains disent ont aidé à légitimer le gouvernement du Grand Liberia  de Taylor et de la financé et permis son attaque contre Monrovia sous contrôle de l' ECOMOG [29]. Les opérations ne se sont pas redémarré complètement jusqu'en 2003 à la fin de la Seconde guerre civile libérienne . Depuis la fin de la guerre, Firestone a investi plus de 100 millions de dollars [30] pour restaurer et reconstruire ses installations au Liberia.

Les aventures de la société au Libéria ont fait l'objet d'un examen et d'une critique considérables, y compris un appel à la Loi Alien Tort Statute  (en) de 2005 introduit en Californie [31] par l' International Labor Rights Fund  (en) et un rapport d'enquête de 2014 de ProPublica intitulé « Firestone and the Warlord » [32], et un documentaire de PBS Frontline portant le même nom [33].

Dans d'autres langues