Federico Mayor Zaragoza

Federico Mayor Zaragoza
Illustration.
Federico Mayor Zaragoza en 2007.
Fonctions
Directeur général de l'UNESCO
PrédécesseurAmadou-Mahtar M'Bow
SuccesseurKōichirō Matsuura
Biographie
Date de naissance (84 ans)
Lieu de naissanceBarcelone
NationalitéDrapeau de l'Espagne Espagnol

Federico Mayor Zaragoza, né le à Barcelone, est un homme scientifique, politicien, diplomate et poète espagnol.

Il fut directeur général de l'UNESCO de 1987 à 1999. Sous son mandat à la direction de l'UNESCO, il développa le programme Culture de la paix et obtint que l'assemblée générale des Nations Unies déclare l'an 2000 Année internationale pour la Culture de paix. Il soutint l'initiative qui aboutit, le 10 novembre 1998, à la proclamation par l'Assemblée générale des Nations unies des années 2001-2010 Décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde[1]. Il est membre du Haut Comité des Nations unies de parrainage de la Coordination internationale pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il fonde en mars 2000 la Fondation Culture de Paix[2]. Il est actuellement président de la Fondation Culture de Paix et président d’honneur de la l’Académie de la Paix. Il est parrain de la promotion 2015-2016 de l'Université Paris Dauphine en affaires internationales et développement, parcours Peace Studies[3].

Il soutient aussi les démarches d'ATD quart-monde pour faire reconnaitre la violence de la misère et les démarches de paix entreprises par des personnes vivant dans la pauvreté.

Biographie

Federico Mayor Zaragoza a obtenu un doctorat en pharmacie de l'université Complutense de Madrid en 1958. En 1963, il est devenu professeur de biochimie à la faculté de pharmacie de l'université de Grenade, et en 1968 a été élu recteur de cette université, poste qu'il a occupé jusqu'en 1972. L'année suivante, il fut nommé professeur de biochimie à l'université autonome de Madrid. Il est l’auteur de plus cent articles scientifiques sur le métabolisme cérébral et la pathologie moléculaire du nouveau-né. Il était responsable de l'élaboration du Plan national espagnol pour la prévention de la santé mentale. Il a publié aussi de nombreux articles sur la politique et l’universalité de la science ; le rôle de la recherche scientifique et technique dans la société du futur ; la science et les contradictions du développement ; la communauté scientifique et la paix.

Il a fondé et dirigé (de 1974 à 1978) le centre de biologie moléculaire Severo Ochoa à l'université autonome de Madrid, dont il est toujours membre. Il est membre honoraire de plusieurs sociétés scientifiques et membre de plusieurs académies, parmi eux, la Sociedad Española de Bioquímica (1964) dont il fut président (1970-1974), la Asociación Americana para el Fomento de la Ciencia (1965), la Sociedad de Bioquímica del Reino Unido (1966), de Real Academia Nacional de Farmacia (1975), la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando (1994), la Academia China de Ciencias (1994), la Academia Rusa de Ciencias (1999), la Real Academia Nacional de Medicina (2002), la Academia Europea de Ciencias y Artes, la World Academy of Arts and Sciences, et de l'Académie Européenne des Arts, Sciences et Lettres.

Il est membre du Club de Rome, du Club de Budapest, membre fondateur du Forum d'Issyk-KuL. En 2005, il a reçu le prix Creu de Sant Jordi de la Generalitat de Catalunya. En 2007 il a reçu le Prix Madre Terra de los Premios ONES Mediterránia pour son combat pour l’égalité, la justice sociale et l’environnement. En 2008 le gouvernement de l’Andalousie l’a nommé Hijo Predilecto de la comunidad reçu Il a également reçu plusieurs doctorats honorifiques (Honoris Causa). Il est aussi Recteur honoraire de the Université de Grenade. Il est Président du Conseil Scientifique de la Fundacion Ramon Areces à Madrid.

Dans d'autres langues