Fabian Society

Fabian Society
Image illustrative de l’article Fabian Society

Domaine d'activitégénéraliste
Histoire
Création1884
Budget
Caractéristiques
Personnes-clésPeter Archer, Président
Tim Horton, directeur des études
SiègeLondres, Royaume-Uni
PublicationsFabian review (trimestriel), rapports
Site webfabians.org.uk

La Fabian Society ou Société fabienne[1] (du nom du général romain Quintus Fabius Maximus Verrucosus, appelé aussi Fabius « Cunctator » c'est-à-dire « le temporisateur ») est à la fois un cercle de réflexion et un club politique anglais de centre-gauche (l'un des premiers Think-tanks[2]) créé en 1884. De mouvance socialiste et réformatrice, elle a été partie prenante de la création du Parti travailliste en 1900 et la refonte de celui-ci dans les années 1990 avec le New Labour. Elle a compté dans ses rangs tous les premiers ministres travaillistes anglais jusqu'à 2010, ainsi que les premiers chefs d'État et de gouvernement d'anciennes colonies britanniques tels que l'Inde, le Pakistan ou Singapour.

Des sociétés similaires existent aussi en Australie (The Australian Fabian Society), au Canada (The Douglas-Coldwell Foundation) et en Nouvelle-Zélande. La Société s'est particulièrement distinguée durant la période qui va de sa fondation à la Première Guerre mondiale. Elle a eu parmi ses rangs des personnalités éminentes telles que George Bernard Shaw ou Herbert George Wells, dont certaines l'ont plus ou moins rapidement quittée. La création de la London School of Economics (LSE) est également à mettre à l'actif de la Fabian Society lors de cette période.

La société, qui compte une branche jeunesse (Young Fabian) et un réseau de femmes fabiennes (Fabian Women's Network), se propose d'analyser les défis que la mondialisation et les changements sociaux posent au Royaume-Uni et au reste des pays industrialisés. Elle veut, à travers ses études, participer à l'élaboration des idées politiques et des réformes qui permettront d'y répondre d'une façon progressiste au XXIe siècle[3].

Dans d'autres langues