Estrie

Ne doit pas être confondu avec la région touristique des Cantons-de-l'Est
Estrie
image illustrative de l’article Estrie
Administration
PaysDrapeau du Canada Canada
ProvinceDrapeau : Québec Québec
StatutRégion administrative
MRC et TECoaticook
Le Granit
Le Haut-Saint-François
Les Sources
Le Val-Saint-François
Memphrémagog
Sherbrooke
Nombre de municipalités89
Ministre responsableLuc Fortin
Fuseau horaireHeure de l'Est (UTC−05:00)
Indicatif téléphonique+1 819 +1 450
Code géographique05
Démographie
GentiléEstrien, ienne
Population319 280 hab. (2014)
Densité31 hab./km2
Variation 2007-20124,3 %
Géographie
Superficie10 196,22 km2
– incluant eau10 508 km2
Économie
PIB régional10 172,5 M CAD (2011)
Taux d'activité61,1 % (2012)
Taux de chômage8,0 % (2012)
Liens
Site webcreestrie.qc.ca
Sources
Institut de la statistique du Québec 2013, p. 51

L'Estrie est une région administrative du Québec[N 1] située le long de la frontière avec les États-Unis, à l'est de la Montérégie et au sud de Centre-du-Québec. Ses villes principales sont Sherbrooke, Magog, Coaticook, Lac-Mégantic, Cookshire-Eaton et Windsor. Elle est composée de sept municipalités régionales de comté (MRC) et de 89 municipalités locales.

On distingue l'Estrie, région administrative, de la région touristique qui porte le nom de Cantons-de-l'Est : elles n'ont pas exactement les mêmes frontières, les MRC de La Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi étant exclues de la première[N 2],[N 3].

Présentation

L’Estrie était appelée initialement en anglais « Eastern Townships », nom que les premiers colons anglophones (fin e siècle) utilisaient pour désigner la région, Au XIXe siècle, l'on avait d'abord traduit l’appellation anglaise Eastern Townships en français par Townships de l'Est, qui fut ensuite concurrencée par Bois-Francs et par Cantons de l'Est. La traduction française Cantons de l'Est était une référence aux cantons suisses, suggérée par l'écrivain Antoine Gérin-Lajoie en 1858.

Son nom vient de la création du système de tenure britannique, le canton, en 1791, permettant la concession de terres aux colons loyalistes venus s'établir dans cette région après l'indépendance des États-Unis d'Amérique. À l'époque, le Québec rural francophone utilisait la tenure française, c'est-à-dire le système des seigneuries. Comme la plupart des loyalistes s'étaient établis dans la partie de la colonie qui forme aujourd'hui une partie de l'Ontario (et par conséquent à l'ouest des Francophones), la dénomination « Eastern Township » permettait de distinguer cet établissement.

En 1946, Monseigneur Maurice O'Bready proposera de changer cette désignation officieuse par le terme Estrie, plus facile à intégrer à la langue française par l'adjectif estrien (et d'autant plus distinct de l'anglais que le vocable « Cantons de l'Est » est une traduction littérale).

Située à un peu moins de deux heures de voiture au sud-est de Montréal et à quelques heures seulement de Québec, l'Estrie est à la frontière nord de trois États des États-Unis : le Maine, le New Hampshire et le Vermont.

Certains villages estriens (comme Beebe Plain, près de Rock Island, et Stanstead) sont divisés en deux par la frontière américano-canadienne.

Régions voisines

Ses régions touristiques et administratives voisines sont:

Dans d'autres langues
Afrikaans: Estrie
català: Estrie
Cebuano: Estrie
Deutsch: Estrie
English: Estrie
Esperanto: Estrio
español: Estrie
euskara: Estrie
suomi: Estrie
客家語/Hak-kâ-ngî: Estrie
italiano: Estrie
Latina: Estrie
occitan: Estrie
polski: Estrie
português: Estrie
русский: Эстри
shqip: Estrie
svenska: Estrie
українська: Естрі
中文: 艾第地區