Elohim

Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Elohim (homonymie).

Le nom Elohim, de l'hébreu אֱלֹהִים ('ēlohîm), est un terme qu'on traduit généralement par « Dieu » (au singulier ou au pluriel) dans la Bible hébraïque. Les voyelles du nom « elohim » (e-o-i) sont parfois attribuées au Tétragramme, « YHWH », dans le texte massorétique, moins souvent toutefois que celles du nom « Adonaï ». Dans la tradition juive, le choix du nom « Elohim » insiste sur l'idée de puissance de Dieu.

Article détaillé : Noms de Dieu dans le judaïsme.

Usages

Elohim est une forme longue basée sur la racine 'ēl signifiant « Dieu » dans les langues sémitiques. Elle est à rapprocher de l'akkadien ilu[1], de l'araméen elah et de l'arabe ilāh. Grammaticalement, la forme « elohim » se termine par la marque du pluriel -îm. Dans plusieurs occurrences de la Bible, Elohim correspond effectivement à une forme plurielle pour désigner « des dieux »[N 1]. Elle peut être précédée de l'article défini (« les dieux »)[N 2] et être accompagné d'un verbe[N 3] ou d'un adjectif au pluriel[2]. La forme Elohim peut aussi s'appliquer à un dieu individuel et pas uniquement lorsqu'il s'agit du Dieu d'Israël. Ainsi, le dieu Kemoch est l’elohim de Moab alors qu'Astarté est l’elohim des Sidoniens[N 4]. Il est aussi employé pour désigner un être surnaturel, une forme de divinité mineure, telle qu'un « fantôme »[N 5].

La forme Elohim est cependant le plus souvent utilisée pour désigner le Dieu d'Israël, avec plus de 2000 occurrences dans la Bible hébraïque. On lui adjoint souvent l'article défini, ha-elohim, c'est-à-dire « le [vrai] dieu ». Lorsqu'il est appliqué au dieu d'Israël, Elohim est généralement traité comme un nom singulier. Parfois, il est pourtant construit avec un verbe au pluriel[N 6], notamment dans l'expression elohim hayyim « dieu vivant »[3]. L'usage de la forme plurielle pour désigner le dieu d'Israël est expliquée de différentes façons. Il peut s'agir d'une manière de marquer l'idée d'abstraction, de la même manière que zekunim, de zaken (« âgé »), désigne la vieillesse[3]. Cet usage peut aussi marquer une forme de pluriel de majesté ou d'excellence[4] ou une forme d'intensification et d'absolutisation, elohim étant alors « le dieu des dieux »[2].

Dans la Genèse, « Elohim » est plus fréquent que « YHWH » : 139 occurrences contre 118, 167 contre 143, si on compte les mots composés. Elohim préside en particulier à la Création du monde. En revanche, dans les quatre autres livres de la Torah, « Elohim » est beaucoup moins fréquent. Selon une remarque du Sifra rapportée par Nahmanide, il est complètement absent du Lévitique[N 7].

Dans d'autres langues
العربية: إلوهيم
български: Елохим
català: Elohim
Deutsch: Elohim
English: Elohim
Esperanto: Elohim
español: Elohim
eesti: Elohim
euskara: Elohim
فارسی: الوهیم
suomi: Elohim
hrvatski: Elohim
italiano: Elohim
한국어: 엘로힘
Latina: Elohim
lietuvių: Elohim
Bahasa Melayu: Elohim
norsk nynorsk: Elohim
norsk: Elohim
polski: Elohim
português: Elohim
română: Elohim
русский: Элохим
Scots: Elohim
svenska: Elohim
Türkçe: Elohim
українська: Елогім
Tiếng Việt: Elohim
中文: 埃洛希姆