Douve (fossé)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir douve.
Bodiam Castle jaillissant de ses douves
Château de Horst en Belgique

Les douves sont des fossés remplis d’eau, entourant des châteaux, des bâtiments importants ou encore des villes fortifiées.

Usages historiques

Les douves étaient des fossés larges et profonds remplis d'eau, creusées de manière à former un obstacle contre les attaques des remparts et autres fortifications. L'usage des engins de siège, comme les tours, les béliers, qui nécessitent l’accès aux murs d’enceinte, était rendu difficile voire impossible pour des fortifications entourées de douves. Autre avantage, l’eau des douves permettait de contrecarrer les tentatives de sape ou de mine, en empêchant de creuser des galeries sous les fortifications.

Le remplissage des douves se faisait en détournant les eaux d'un cours d'eau, d’un étang ou d'un lac à proximité. Elles nécessitaient un entretien constant, pour curer les fonds et les débarrasser des branches ou débris qui auraient facilité leur franchissement.

L'accès à l'intérieur de l'enceinte était possible initialement par l’intermédiaire de ponts légers ou démontables, pouvant être sacrifiés en cas d’invasion, et plus tard par des ponts mobiles, comme les ponts-levis.

Dans les zones montagneuses ou escarpées où le stockage de l'eau était difficile, elles étaient remplacées par des fossés à sec. De même, les petits seigneurs qui n'avaient pas les moyens de faire construire des douves maçonnées, se contentaient de fossés secs qui pouvaient être piégés (garnis de pieux entrecroisés, tapissés de pointes de fer camouflées par la végétation)[1].

Le déclin du château fort au e siècle a entraîné leur assèchement pour raisons sanitaires.

Europe

Le château de Suscinio en Bretagne, est un exemple de château médiéval ayant encore ses douves.

En France :

« C'était au seigneur suzerain à régler l'étendue et la largeur des fossés, c'était lui qui dans certains cas exigeait qu'on les comblât. Quant à leur entretien, il était à la charge du seigneur ou à la charge des vassaux par suite de conventions spéciales. »

— (Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle)

Après la Renaissance, les douves ont continué à être utilisées pour les châteaux dans un but devenu surtout esthétique, comme au château de Chambord ou de Vaux-le-Vicomte.

En Angleterre aux e et e siècles, alors que la construction de murailles était soumise à l’autorisation du roi, les douves pouvaient être utilisées librement pour la protection d’un manoir.

Avant le système bastionné apparu au XVIe siècle, certaines villes fortifiées étaient entourées d’une douve continue à l’extérieur du mur d’enceinte.

En Europe, c'est avec les fortifications bastionnées (tracé à l'italienne) construites entre le e siècle et le e siècle que les douves vont atteindre leur extension maximale et l'apogée de leur complexité et de leur raffinement, raffinement tant technique pour l’efficacité de la défense que pour embellir les villes. Ces douves se déploient le long des fortifications en plans étoilés complexes et ramifiés autour des citadelles et souvent autour des villes entières lorsque la topographie et l'hydrographie le permet. Menno van Coehoorn aux Pays-Bas et Vauban en France, rivaux dans la seconde moitié du e siècle, en furent les plus grands créateurs. Le système s'est répandu dans toute l'Europe et jusqu'en Amérique du Nord.

Les douves élargies entre le mur d’enceinte et les bastions avancés étaient parfois des canaux de navigation. Ainsi à Lille le canal de la Moyenne-Deûle longeait de 1751 à 1881 la partie des fortifications de Vauban au nord de la ville. Par ailleurs, la Haute Deûle pénétrait dans la ville par une porte d’eau donnant accès au port du Wault.

La protection hydraulique de certaines villes fortifiées était complétée par des zones inondables, souvent permises par des digues.

La plupart de ces douves ont aujourd'hui disparu, comblées pour laisser place à l'agrandissement des villes durant l'ère industrielle. Mais dans le nord de la France, Gravelines, Bergues et Le Quesnoy ont conservé une bonne partie de leurs douves remplies d'eau conçues par Vauban. En Belgique, Ypres et Furnes en ont conservé une partie. Aux Pays-Bas, de nombreuses villes ont conservé tout ou partie de leurs douves étoilées, souvent transformées en canaux urbains ou en jardins publics.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Asie

Les châteaux du Japon pouvaient avoir des douves très élaborées. Certaines étaient constituées de plusieurs fossés concentriques, circulaires ou selon d'autres motifs. Les douves intérieures protégeaient uniquement le château alors que les douves extérieures englobaient souvent des bâtiments annexes.

Comme les châteaux japonais étaient historiquement le cœur de leurs villes respectives, les douves ont joué un rôle important comme voie navigable dans le paysage urbain. Encore de nos jours, le système de douves du Palais Impérial de Tōkyō abrite des activités de location de barques, de pêche, des restaurants, etc.

La Cité interdite, à Pékin, est entourée de vastes douves, larges de 52 mètres et profondes de 6 mètres, assurant un vaste espace libre autour des murs.

D’autres exemples illustrent le même usage dans l’Asie du sud-est, comme à Chiang Mai en Thaïlande et à Angkor Vat au Cambodge.

Amérique

Les Amérindiens de la civilisation mississippienne utilisaient des douves comme défenses extérieures de leurs villages fortifiés. Les vestiges d'un fossé du e siècle sont encore visibles au Parkin Archeological State Park dans l’est de l’Arkansas.

Dans d'autres langues
العربية: خندق مائي
asturianu: Foso
беларуская: Роў (фартыфікацыя)
беларуская (тарашкевіца)‎: Роў
български: Ров
català: Fossat
dansk: Voldgrav
Deutsch: Burggraben
English: Moat
Esperanto: Fosaĵo
español: Foso
eesti: Vallikraav
euskara: Lubanarro
فارسی: خندق
suomi: Vallihauta
galego: Foso
עברית: חפיר
Bahasa Indonesia: Parit (pertahanan)
Ido: Fosato
italiano: Fossato
日本語:
한국어: 해자
latviešu: Aizsarggrāvis
македонски: Шанец
မြန်မာဘာသာ: ကျုံး
Nederlands: Slotgracht
norsk: Vollgrav
polski: Fosa
português: Fosso
русский: Ров
Simple English: Moat
slovenčina: Priekopa (obrana)
slovenščina: Obrambni jarek
српски / srpski: Шанац
svenska: Vallgrav
தமிழ்: அகழி
Türkçe: Hendek
中文: 護城河
粵語: 護城河