Dorien

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un ancien dialecte grec. Pour le peuple grec du même nom, voir Doriens. Pour le mode diatonique, voir Dorien (mode).


Distribution des dialectes du grec ancien durant la période classique [1].
Groupe occidental Groupe central Groupe oriental
Isolé :

Le dorien (Δωρίδα (γλῶσσα) / Dorída (glỗssa) en grec ancien) est un dialecte du grec ancien. Ses variantes ont été parlées au sud et à l'est du Péloponnèse, en Crète, à Rhodes, dans quelques îles du sud de la mer Égée, ainsi que dans quelques villes côtières d' Asie Mineure, en Grande-Grèce, en Épire et en Macédoine.

Avec le grec nord-occidental, il constitue le « groupe occidental » des dialectes du grec ancien à l' époque classique. À l' époque hellénistique, l'influence de la ligue étolienne a donné naissance à une « koinè achéenne-dorienne », qui fait montre de nombreuses spécificités communes à tous les dialectes doriens, retardant ainsi la diffusion de la koinè attique dans le Péloponnèse jusqu'au IIe siècle IIe siècle av. J.-C. [2]

Il est largement reconnu que le dorien est originaire des montagnes d' Épire, en Grèce nord-occidentale, région d'origine des Doriens. Il s'est répandu dans les autres régions lors de l' invasion dorienne, vers 1150 1150 av. J.-C., et des colonisations qui ont succédé. L'existence d'un État dorien ( Doride), situé au centre de la Grèce et au nord du golfe de Corinthe, a donné naissance à une théorie selon laquelle le dorien proviendrait du nord-est de la Grèce ou, peut-être, des Balkans. L'extension de ce dialecte vers le nord est inconnue en raison d'un manque de témoignages épigraphiques : les premiers témoignages retrouvés en Macédoine datent de l' époque hellénistique (voir la tablette de Pella).

Dans d'autres langues