Dislocation de l'URSS

Façade du grand palais du Kremlin en 1982 (haut) puis en 2008 (bas), les lettres « CCCP » (URSS) ayant été remplacées par les armoiries de la Russie.

La dislocation de l'URSS est le processus politique qui conduit en 1990 et 1991, à la transformation de l' Union des républiques socialistes soviétiques (URSS, dissoute le ) en une Communauté des États indépendants (CEI, à partir du ), regroupant autour de la Russie plusieurs États indépendants issus des Républiques socialistes soviétiques. Ce processus suit la chute des régimes communistes en Europe consécutive à la glasnost (transparence) et à la perestroïka (réforme, restructuration) promues par Mikhaïl Gorbatchev. Il conduit à l'effacement du pouvoir absolu du Parti communiste de l'Union soviétique sur la vie politique soviétique, malgré la vaine tentative de putsch de Moscou en août 1991.

Accession des républiques fédérées à l'indépendance

Ville de Douchanbé, capitale du Tadjikistan, placée sous la loi martiale en .

Dans les deux années précédant la dislocation de l'URSS, quatorze des quinze républiques socialistes soviétiques dites « unionales » (союзные республики, soïouznye respoubliki) proclament leur indépendance (entre parenthèses, les dates de déclaration ou de restauration d'indépendance, dans l'ordre chronologique) :

Dans d'autres langues
башҡортса: СССР тарҡалыуы
беларуская: Распад СССР
беларуская (тарашкевіца)‎: Распад СССР
hrvatski: Raspad SSSR-a
Bahasa Indonesia: Pembubaran Uni Soviet
日本語: ソ連崩壊
한국어: 소련의 붕괴
latviešu: PSRS sabrukums
polski: Rozpad ZSRR
русский: Распад СССР
srpskohrvatski / српскохрватски: Raspad Sovjetskog Saveza
slovenščina: Druga ruska revolucija
татарча/tatarça: ССРБ таркалуы
українська: Розпад СРСР
Tiếng Việt: Liên Xô tan rã
中文: 苏联解体
Bân-lâm-gú: So͘-liân pang-hoāi
粵語: 蘇聯解體