Directoire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Directoire (homonymie).
Première République
Directoire

26 octobre 1795 – 9 novembre 1799
4 ans et 14 jours

Drapeau
Pavillon national de février 1794, en usage sur mer seulement
Informations générales
StatutSéparation stricte des pouvoirs
Texte fondamentalConstitution de l'an III
CapitaleParis
Histoire et événements
26 octobre 1795
4 brumaire an IV
La Convention cède la place au Directoire.
2 mars 1796
12 ventôse an IV
Napoléon Bonaparte est nommé général en chef de l'Armée d'Italie. Début de la Première campagne d’Italie.
4 septembre 1797
18 fructidor an V
Coup d'État intenté par trois Directeurs contre les Jacobins et les royalistes, majoritaires au Parlement.
mai 1798
floréal an VI
Début de la Deuxième Coalition.
14 juillet 1798
26 messidor an VI
Début de la campagne d'Égypte (fin en 1801).
5 avril 1799
16 germinal an VII
Début de la deuxième campagne d'Italie (fin en 1800).
18 juin 1799
30 prairial an VII
Coup d'État : « revanche des Conseils », qui gagnent en autorité au détriment du Directoire.
9 novembre 1799
18 brumaire an VIII
Coup d'État du 18 brumaire. Disparition du Directoire au profit du Consulat.
Pouvoir exécutif
1795-1799cinq Directeurs
Parlement français
Chambre hauteConseil des Anciens
Chambre basseConseil des Cinq-Cents

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Directoire est un régime politique français en place durant la Première République, du (4 brumaire an IV) au (18 brumaire an VIII). Il tire son nom du « directoire » c'est-à-dire l'ensemble des cinq directeurs, chefs du gouvernement entre lesquels le pouvoir exécutif et les ministres sont répartis, pour éviter la tyrannie, et dont le siège est au palais du Luxembourg. Mis en place à la fin de la Terreur par les républicains modérés de la Convention thermidorienne, le régime, inspiré par une bourgeoisie enrichie par la spéculation sur les biens nationaux et les assignats, rétablit le suffrage censitaire, qui sert à élire les deux chambres législatives, le Conseil des Cinq-Cents et le Conseil des Anciens. Cette recherche de stabilité sociale est contrebalancée par un renouvellement annuel du tiers du corps législatif et d'un Directeur.

Durant ses quatre années d'existence, le Directoire est confronté à des complots royalistes mais aussi jacobins, telle la Conjuration des Égaux qui survient en 1796, et recourt à la déportation en Guyane. Les élections annuelles sont autant de désaveux pour l'exécutif, qui organise à plusieurs reprises des coups d’État pour se maintenir, notamment le 18 fructidor an V quand les monarchistes sont devenus majoritaires aux Conseils. Ceux-ci multiplient les reproches et appellent à la révision de la Constitution de l'an III. En 1799, un des révisionnistes, Sieyès, devient Directeur puis fomente le 18 brumaire. Celui-ci met fin au Directoire et entraîne la formation du Consulat, dont la personnalité principale est Napoléon Bonaparte.

La période du Directoire, souvent vue comme une courte période de transition par l'historiographie, est aussi une époque d'agitation militaire, la France faisant face à l'Autriche lors de la campagne d'Italie, puis à nouveau lorsque est formée la Deuxième Coalition. Saint-Domingue en guerre et la Martinique occupée, le Directoire fixe la frontière sur le Rhin, départementalise les colonies dans un élan abolitionniste et commence une réorganisation de l'Europe en créant une union douanière avec les républiques sœurs. Une autre entreprise audacieuse menée à l'époque est la campagne d'Égypte, qui consolide la célébrité de Bonaparte. Sur le plan intérieur, le Directoire met en place une administration dense, des outils économétriques, des institutions scolaires, des industries qui profiteront aux régimes suivants. C'est une époque de foisonnement culturel et de liberté morale qu'illustrent les Merveilleuses et le style Directoire. Pour la religion, c'est plutôt une période d'apaisement ; les prêtres réfractaires continuent à être arrêtés et parfois exécutés, mais les croix sont désormais tolérées, des écoles religieuses rouvrent et les offices religieux ont plus d'audience, quoique la croyance diminue.

Sommaire

Dans d'autres langues
azərbaycanca: Fransa Direktoriyası
български: Директория
brezhoneg: Bodad-ren
Esperanto: Direktoraro
suomi: Direktorio
հայերեն: Դիրեկտորիա
italiano: Direttorio
日本語: 総裁政府
Lëtzebuergesch: Directoire
lietuvių: Direktorija
Nederlands: Directoire
polski: Dyrektoriat
română: Directoratul
srpskohrvatski / српскохрватски: Direktorij (Francuska)
slovenščina: Francoski direktorij
svenska: Direktoriet
Türkçe: Direktuvar
oʻzbekcha/ўзбекча: Direktoriya
中文: 督政府