Dictateur (Rome antique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dictateur.

Le dictateur (en latin classique : dictātǒr, -ōris, masculin) est, durant la République romaine, un magistrat extraordinaire qui détient les pleins pouvoirs (imperium) pour un mandat qui ne peut, à l'origine, excéder six mois. Selon la tradition, le titre a été institué en 501 501 av. J.-C. pour répondre à une situation d'urgence militaire, mais un magister populi (littéralement « maître du peuple ») existe déjà sous la Royauté romaine. Le titre de dictateur est aussi celui porté par le premier magistrat de cités du Latium comme Aricia[1], Lanuvium[2], Nomentum[3], Tusculum[4],[5],[6], Sutrium[7], Fabrateria Vetus[8] ou Albe la Longue. La dictature évolue tout au long de la République jusqu'aux dictatures exceptionnelles de Sylla et César qui s'affranchissent des limitations originelles et s'octroient des pouvoirs démesurés. La dictature est abolie par Marc Antoine, dès l'assassinat de Jules César.

Dans d'autres langues