Déficit

Le mot déficit (issu du latin : deficit, « il manque ») est au sens primitif [1] «  le mot qui dans les inventaires est mentionné en regard des articles manquants  » .

À partir du e siècle, il prend le sens financier d'un déséquilibre entre recettes et dépenses. Puis, par extension, le terme est repris dans le langage courant pour désigner l'insuffisance, le manque.

Ainsi, en l'appliquant au domaine de la politique, on parle de «  déficit démocratique  » .

En comptabilité d'entreprise

Le déficit n'est pas une notion comptable. Dans le compte de résultat d'une entreprise, seule la perte comptable, (inverse d'un bénéfice), caractérise un solde négatif entre :

les dépenses et les recettes, si la comptabilité est tenue en mode « décaissements / encaissements » )
les Produits, réels (factures encaissées) ou calculés (factures à encaisser, charges payées d'avance) et les charges réelles (achats payés) ou calculées (amortissements, provisions, factures à payer, charges non facturées...), si la comptabilité est tenue classiquement en mode « produits / charges ».
Dans d'autres langues
azərbaycanca: Defisit
башҡортса: Дефицит
Esperanto: Deficito
Bahasa Indonesia: Defisit
italiano: Deficit
日本語: 黒字と赤字
қазақша: Тапшылық
한국어: 흑자와 적자
lietuvių: Deficitas
Bahasa Melayu: Defisit
Nederlands: Begrotingstekort
саха тыла: Дефицит
oʻzbekcha/ўзбекча: Byudjet taqchilligi
Tiếng Việt: Thâm hụt ngân sách
中文: 赤字
Bân-lâm-gú: Âng-jī