Comté de Flandre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flandre.
Comté de Flandre

866-1795

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le comté de Flandre vers 1350
Informations générales
Statut Fief du royaume de France, ensuite province des Pays-Bas espagnols, puis autrichiens
Histoire et événements
866 Baudouin Bras de Fer devient marquis de Flandre.
1529 Par le traité de Cambrai, la Flandre cesse d'être un fief du royaume de France.
1549 Par la Pragmatique Sanction, la Flandre intègre les Dix-Sept Provinces.
1795 La France annexe les Pays-Bas autrichiens.

Le comté de Flandre a été un pagus carolingien, puis l'une des principautés du royaume de France, particulièrement impliquée dans les conflits franco-anglais, aux frontières et à l'influence durement disputées depuis sa création au e siècle jusqu'en 1384, date de la mort du comte Louis de Male.

Le comté, possédé par la Maison de Flandre de 863 jusqu'à la mort de la dernière comtesse, Marguerite de Constantinople, en 1280, puis par la Maison de Dampierre-Flandre, puis devenu l'une des possessions de la Maison capétienne de Bourgogne en 1385, devint alors l'un des principaux centres des États bourguignons. Après la Guerre de succession de Bourgogne il fut ensuite progressivement intégré aux Pays-Bas bourguignons et fut finalement détaché du royaume de France par le Traité de Madrid (1526) en faveur des Habsbourg d'Espagne. Louis Louis XIV en reconquit une partie sur les Espagnols. Le comté cessa d'exister en 1795 après la conquête des Pays-Bas autrichiens par les Français.

Le territoire de ce comté correspond approximativement aux provinces belges actuelles de Flandre-Occidentale et de Flandre-Orientale, à l'ouest de la province de Hainaut ( arrondissements de Tournai et Mouscron), plus la partie de la province d'Anvers située à l'ouest de l' Escaut, la Flandre zélandaise et la région historique de Flandre française (région de Lille, Dunkerque, Hazebrouck, Douai, …).

Territoire

Carte du comté de Flandre en 1609 par Matthias Quad (cartographe) et Johannes Bussemacher (graveur et éditeur, Cologne).

Les possessions multiples des comtes de Flandre dépassent le pagus originel de Flandre. Le territoire du comté de Flandre ne correspond que très partiellement au territoire de la région flamande belge actuelle. Il était situé géographiquement plus à l'ouest et les provinces actuelles de Brabant flamand, d' Anvers et de Limbourg n'en faisaient pas partie.

Le comté de Flandre est traversé par la frontière linguistique entre dialecte thiois (Bruges, Gand, Ypres, Dunkerque) et latin vulgaire (Tournai, Lille, Douai).

La Flandre historique s'étend sur :

Les comtes de Flandre s'emparèrent du pagus Atrebatensis (l' Artois) au sud, mais il leur échappa en 1191. Le comté d'Artois ( 1237), apanage capétien, fit à nouveau partie des possessions du comte de Flandre Louis II en 1382, par héritage, mais fut acquis à la France en 1659 après bien des guerres dévastatrices.

Dans d'autres langues