Comores (pays)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comores.

Union des Comores

الاتحاد ﺍﻟﻘﻤﺮي (ar)

Udzima wa Komori (sw)

Drapeau
Drapeau des Comores.
Blason
Emblème des Comores.
Description de l'image Comoros (orthographic projection).svg.
Devise nationaleUnité - Solidarité - Développement
Hymne nationalUdzima wa Masiwa
Administration
Forme de l'ÉtatRépublique fédérale
Président de l'UnionAzali Assoumani
Langues officiellesshikomor, français, arabe[1],[2],[3]
CapitaleMoroni

11° 41′ S, 43° 16′ E

Géographie
Plus grande villeMoroni
Superficie totale2 612 km2
(classé 172e)
Superficie en eauNégligeable
Fuseau horaireUTC +3 (EAT)
Histoire
Indépendancede la France
Démographie
GentiléComorien, Comorienne
Population totale (2016)795 601[4] hab.
(classé 162e)
Densité343 hab./km2
Économie
PIB nominal (2010)557 millions USD (106e)
PIB (PPA) (2009)753 millions USD (109e)
IDH (2017)en augmentation 0,429[5] (faible  ; 169e)
MonnaieFranc comorien (KMF​)
Divers
Code ISO 3166-1COM, KM​
Domaine Internet.km
Indicatif téléphonique+269
Organisations internationalesONU (12 novembre 1975[6])
Union africaine
Ligue arabe (1993)

Les Comores, en forme longue l'Union des Comores (en comorien Komori et Udzima wa Komori, en arabe Djuzur al qamar, جزر القمر et al-Ittiḥād al-Qumuriyy, الاتّحاد القُمُريّ), est une république fédérale d'Afrique australe située dans le nord du canal du Mozambique, un espace maritime de l'océan Indien.

Le pays a pour capitale Moroni, pour langues officielles le shikomor (comorien), parlé par 96,9 % de la population[7], le français et l'arabe[8],[9] et pour monnaie le franc comorien. L'Union des Comores est membre de la Ligue arabe, de l'Organisation de la coopération islamique, de l'Organisation internationale de la francophonie et de l'Assemblée parlementaire de la francophonie.

La constitution considère l'Union des Comores composée de quatre îles dont une administrée par la France : ce sont les îles autonomes de Grande Comore (Ngazidja), d'Anjouan (Nzwani), de Mohéli (Mwali) ainsi que Mayotte (Mahore). Cette dernière est considérée comme occupée par la France, l'Assemblée générale des Nations unies ayant condamné cet état de fait par plus de vingt résolutions[10],[11], non contraignantes. Ancienne colonie française, les Comores obtiennent leur indépendance le .

Histoire

Territoire des Comores

En 1946, les Comores étant une colonie française, elles ne sont plus rattachées administrativement à Madagascar et forment pour la première fois de leur histoire une entité administrative unie et reconnue, sous le statut de territoire d'outre-mer (TOM).

Après la vague des indépendances des pays africains durant les années 1960, un certain nombre d'intellectuels commencent à réclamer une indépendance pour les Comores. Avec les accords du 15 juin 1973, dans un objectif d'indépendance concertée, la France organise la consultation de 1974. Mayotte s’exprime différemment des trois autres îles, faisant alors le choix du maintien de son statut français.

Selon le point de vue comorien, Jacques Chirac, Premier ministre, aurait décidé de ne pas lier le sort de Mayotte à celui des trois autres îles et cela en opposition avec les écrits antérieurs sur le sujet de Valéry Giscard d'Estaing et avec le droit international, ce qui aurait heurté les élus des îles. Par la voix de l'Anjouanais Ahmed Abdallah est déclarée unilatéralement l'indépendance de l'État comorien le .

Selon le point de vue français, le sort des deux fractions du territoire n'était pas lié pour des raisons tant juridiques que politiques. En effet Mayotte est française depuis 1841 (achat de l'île), le reste des Comores n'étant qu'un simple protectorat depuis 1886. Ainsi le résultat du référendum devait être interprété île par île. En outre, la Constitution ne permet pas de donner l'indépendance sans le consentement de la population. C’est pourquoi, la consultation mahoraise étant négative, Mayotte sera, à l'inverse des autres îles, maintenue dans le statu quo ante. Cette différence d'appréciation demeure depuis un sujet de tensions diplomatiques récurrentes entre la France et les Comores, mais aussi entre la communauté mahoraise et le reste des Comoriens.

Depuis l'Indépendance

Alors que Mayotte votait de nouveau en 1976 pour un rattachement définitif à la République française, la République fédérale islamique des Comores s'enfonçait dans une longue période d'instabilité politique et de coups d'État. Ali Soilih, dictateur socialiste, et Bob Denard, mercenaire français agissent tour à tour au nom de la France ou pour son propre compte. Se succèdent alors des régimes non démocratiques et coups d'État.

Article détaillé : Invasion d'Anjouan de 2008.

En février 1999, le colonel Azali Assoumani prend le pouvoir sur la Grande Comore en renversant le président intérimaire Tadjidine Ben Said Massounde, un Anjouanais ; ce qui provoque une grave crise institutionnelle. Le colonel Assoumani poursuit des négociations plus fructueuses avec le colonel Mohamed Bacar d'Anjouan afin de résoudre la crise.

Cette crise sera résolue avec la signature des accords de Fomboni de 2000/2001 et le référendum du .

Avec ce processus de réconciliation nationale, les trois îles forment à nouveau une entité avec une nouvelle constitution sous l'égide de l'OUA : l'Union des Comores. Conformément à la constitution, le pays a organisé des élections en 2006 qui ont été remportées par Ahmed Abdallah Sambi.

Dans d'autres langues
Afrikaans: Comore-eilande
Akan: Comoros
Alemannisch: Komoren
አማርኛ: ኮሞሮስ
aragonés: Comoras
العربية: جزر القمر
asturianu: Comores
azərbaycanca: Komor adaları
башҡортса: Комор
žemaitėška: Kuomorā
Bikol Central: Komoros
беларуская: Каморскія Астравы
беларуская (тарашкевіца)‎: Каморскія астравы
भोजपुरी: कोमोरोस
Bahasa Banjar: Komoro
bamanankan: Komore gun
বাংলা: কোমোরোস
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: কোমোরোস
brezhoneg: Komorez
bosanski: Komori
català: Comores
Chavacano de Zamboanga: Komoras
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Comoros
Cebuano: Comoros
qırımtatarca: Komorlar
čeština: Komory
Cymraeg: Y Comoros
dansk: Comorerne
Deutsch: Komoren
Zazaki: Komoroy
dolnoserbski: Komory
डोटेली: कोमोरोस
ދިވެހިބަސް: ޖުޒުރުޤަމަރު
eʋegbe: Comoros
Ελληνικά: Κομόρες
English: Comoros
Esperanto: Komoroj
español: Comoras
eesti: Komoorid
euskara: Komoreak
فارسی: کومور
suomi: Komorit
Võro: Komooriq
føroyskt: Komoroyggjar
Nordfriisk: Komooren
Frysk: Komoaren
Gagauz: Komorlar
galego: Comores
Avañe'ẽ: Komóra
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: कोमोरोस
Hausa: Komoros
客家語/Hak-kâ-ngî: Comoros
עברית: קומורו
हिन्दी: कोमोरोस
Fiji Hindi: Comoros
hrvatski: Komori
hornjoserbsce: Komory
Kreyòl ayisyen: Komò
interlingua: Comores
Bahasa Indonesia: Komoro
Interlingue: Comoros
Igbo: Comoros
Ilokano: Komoros
Ido: Komori
íslenska: Kómoreyjar
italiano: Comore
日本語: コモロ
Patois: Komoros
Basa Jawa: Komoro
Taqbaylit: Qamar
Kongo: Komoro
Gĩkũyũ: Comoros
ಕನ್ನಡ: ಕೊಮೊರೊಸ್
한국어: 코모로
kurdî: Komor
kernowek: Komorys
Кыргызча: Коморлор
Ladino: Komoras
Lëtzebuergesch: Komoren
Luganda: Comoros
Limburgs: Comore
Ligure: Isoe Comore
lumbaart: Cumor
lingála: Komori
lietuvių: Komorai
latviešu: Komoras
Malagasy: Komaoro
Baso Minangkabau: Komoro
македонски: Комори
മലയാളം: കൊമോറസ്
मराठी: कोमोरोस
Bahasa Melayu: Comoros
Malti: Komoros
မြန်မာဘာသာ: ကိုမိုရိုနိုင်ငံ
مازِرونی: کومور
Dorerin Naoero: Komorot
Nāhuatl: Comoras
Plattdüütsch: Komoren
नेपाली: कोमोरोस
नेपाल भाषा: कोमोरोस
Nederlands: Comoren (land)
norsk nynorsk: Komorane
norsk: Komorene
Novial: Komoros
Sesotho sa Leboa: Comoros
occitan: Comòras
Livvinkarjala: Komorat
Oromoo: Komoroos
ଓଡ଼ିଆ: କୋମୋରୋସ
ਪੰਜਾਬੀ: ਕਾਮਾਰੋਸ
Kapampangan: Comoras
Papiamentu: Comores
पालि: कोमोरोस
Norfuk / Pitkern: Komoros
polski: Komory
Piemontèis: Comòre
português: Comores
Runa Simi: Kumurakuna
rumantsch: Comoras
română: Comore
armãneashti: Comore
русский: Коморы
Kinyarwanda: Komore
संस्कृतम्: कोमोरोस
саха тыла: Комордар
sardu: Comoras
sicilianu: Comori
Scots: Comoros
davvisámegiella: Komorat
Sängö: Kömôro
srpskohrvatski / српскохрватски: Komori
සිංහල: කොමරොස්
Simple English: Comoros
slovenčina: Komory
slovenščina: Komori
chiShona: Comoros
Soomaaliga: Komoros
shqip: Komoret
српски / srpski: Комори
SiSwati: IKhomoro
Sesotho: Comoros
Seeltersk: Komore
Basa Sunda: Komoro
svenska: Komorerna
Kiswahili: Komori
ślůnski: Kůmory
தமிழ்: கொமொரோசு
తెలుగు: కొమొరోస్
Türkmençe: Komor Adalary
Tagalog: Comoros
Türkçe: Komorlar
Xitsonga: Comoros
татарча/tatarça: Коморлар
удмурт: Коморъёс
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: كومور ئاراللىرى
українська: Коморські Острови
oʻzbekcha/ўзбекча: Komoros
vèneto: Comore
vepsän kel’: Komoran Sared
Tiếng Việt: Comoros
Volapük: Komoruäns
Winaray: Comoros
Wolof: Komoor
吴语: 科摩羅
ייִדיש: קאמאראס
Yorùbá: Kòmórò
Zeêuws: Comoôr’n
中文: 葛摩
文言: 葛摩
Bân-lâm-gú: Comoros
粵語: 科摩羅
isiZulu: IsiKhomorosi