Circuit de Suzuka

Circuit International de Suzuka
Circuit de Suzuka
Caractéristiques générales
LieuSuzuka, Préfecture de Mie
Drapeau du Japon Japon
Coordonnées34° 50′ 35″ nord, 136° 32′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Circuit International de Suzuka
OuvertureSeptembre 1962
PropriétaireHonda Motor Co., Ltd.
ExploitantMobilityland Corporation
ArchitecteJohn Hugenholtz
HomologationFIA Degré 1
SensHoraire
Stands48
Capacité155 000 spectateurs
Événements
Formule 1
WTCC
1000 km de Suzuka
D1 Grand Prix
Dimensions
Nombre de virages18 (10 à gauche et 8 à droite)
Longueur5,807 km
5,821 km
Largeur min.10 m
Largeur max.16 m
Meilleur tour (2017)
Temps1 min 27 s 319
PiloteLewis Hamilton
ModèleMercedes AMG F1 W08 EQ Power+

Le circuit de Suzuka (鈴鹿サーキット, Suzuka Sākitto) est l'un des circuits les plus populaires de la Formule 1. Situé à Suzuka, soit à 50 km de Nagoya et 150 km d'Osaka, il a été conçu par le designer néerlandais John Hugenholtz. Depuis 1987, il accueille le Grand Prix du Japon de Formule 1.

Ce circuit présente la particularité d'être en huit et non en boucle, un pont enjambant un secteur de piste.

Histoire

Conçu en 1962 par John "Hans" Hugenholtz, il était tout d'abord utilisé comme piste d'essai par le constructeur japonais Honda, le circuit de Suzuka est une des rares pistes à utiliser une configuration en 8, une ligne droite de 1,2 km revenant au-dessus de la piste par un pont sur une trémie.

Le tracé a été modifié trois fois :

  • en 1983, une chicane est rajoutée dans le dernier virage pour ralentir les véhicules entrant dans la ligne droite des stands, et le virage Degner (nommé en l'honneur du pilote Ernst Degner[1] blessé sur le circuit en 1966) est divisé en deux virages au lieu d'une longue courbe. La sécurité du circuit est également améliorée en ajoutant des barrières de sécurité, plus de dégagements et en retirant les ballots de paille avant des espaces boisés ;
  • en 2002, la chicane est modifiée, 130R est également modifié pour le rendre plus rectiligne et plus rapide ;
  • en 2003, la chicane est rendue plus rapide et plus proche du 130R[2].

Le circuit peut être utilisé en trois configurations : le circuit complet, "Suzuka est" et "Suzuka ouest". La portion est (2,243 km, 7 virages) est composée de la ligne des stands, les S, et retour sur la ligne des stands par un virage serré à droite. La portion ouest (3,466 km, 9 virages) est composée de l'autre partie de la piste en 8, la ligne droite sur le pont servant de ligne de départ avec les stands.

Il intègre pour la première fois le calendrier de la Formule 1 en 1987. Circuit très technique, il est l'un des plus appréciés par les pilotes avec le Circuit de Spa-Francorchamps (Belgique). Il a souvent été la dernière épreuve du championnat, y désignant le champion de Formule 1. Les conditions climatiques à cette période de l'année peuvent réserver quelques surprises.

Cependant, le manque de sécurité et ses installations vieillissantes ne lui permettaient plus de figurer dans la catégorie reine du sport automobile. En 2007 et 2008, l'épreuve de Formule 1 s'est donc déroulée sur le circuit du Mont Fuji, propriété de Toyota. En septembre 2007, la FOA a annoncé que dès 2009, le Grand Prix du Japon se déroulerait en alternance entre les deux circuits à la suite de la mise aux normes des installations. Toutefois, la direction de Toyota annonce qu'avec la crise mondiale, l'entreprise n'a plus les moyens d'organiser le Grand Prix, la course restera donc à Suzuka dès 2009.

Dans d'autres langues