Championnat d'Argentine de football

Cet article traite uniquement de la compétition masculine. Pour la compétition féminine, voir Championnat d'Argentine de football féminin.
Primera división
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo actuel du Championnat d'Argentine de football
Généralités
Sport Football
Création 1891 ( 1931 : professionnel)
Autre(s) nom(s) Superliga Argentina de fútbol
Organisateur(s) AFA puis Superliga Argentina  (es)(depuis 2017)
Éditions 187e en 2017-2018
(133e professionnelle)
Catégorie Championnat national
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau de l'Argentine  Argentine
Participants 28 équipes
Statut des participants Professionnel depuis 1931
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1
Niveau inférieur Primera B Nacional
Palmarès
Tenant du titre Boca Juniors ( 2017)
Plus titré(s) River Plate (36)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Paraguay Arsenio Erico (295)
Plus d'apparitions Drapeau : Argentine Hugo Gatti (817)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat d'Argentine de football 2017-2018

Le Championnat d'Argentine de football (en espagnol : Primera División), est la plus importante compétition de football organisée en Argentine. Lancée en 1891, il devient professionnel en 1931. Son format évolue largement depuis sa création. Il est organisé par l' Association du football argentin (AFA) depuis sa création jusqu'à la saison 2016-2017, avant que la Superliga Argentina  (es) le gère de manière autonome et avec son propre statut à partir de 2017-2018, bien que contractuellement lié à l'AFA. Il représente le plus haut niveau du football argentin.

Le championnat de première division est l'un des meilleurs au monde selon l' IFFHS. Dans le classement de 2016, il occupe la cinquième place dans le classement annuel de ladite institution, élaboré depuis 1991. La première division d'Argentine, à l'exception de 1993, est toujours dans le top dix. Sa meilleure place dans ce classement est atteinte en 2008, avec la troisième place, derrière la Premier League d'Angleterre et la Serie A de l'Italie. Il alimente en joueurs de nombreux championnats mondiaux et notamment européens, avec la Liga espagnole, la Serie A ou la Premier League. Les clubs argentins obtiennent 68 titres internationaux, un record mondial.

Depuis 1893, le championnat argentin se joue en continu, et est le seul qui est resté ininterrompu pendant 124 ans, en plus de trois éditions de six mois, puisque deux titres sont accordés par période dans plusieurs saisons, et même trois en 1936 et en 2012-2013. Avec 187 éditions (54 amateures et 133 professionnelles), la Primera División est la ligue avec le plus de champions sacrés dans l'histoire du football mondial.

Histoire

Quarante années amateures (1891-1931)

Le premier match de football joué en Argentine a lieu le 20 juin 1867 au Buenos Aires Cricket Club, limitant sa pratique aux écoles anglaises. De l'élan donné par Alexander Watson Hutton  (en), immigrant écossais arrivé en 1882 et considéré comme le père du football argentin, l'activité commence à se développer.

C'est ainsi que la première Ligue de football d'Argentine est organisée en 1891, mais elle est dissoute à la fin de l'année. Après une interruption en 1892, le 21 février 1893, l' Association du football argentin définitive est fondée, présidée par Hutton. La même année, il organise le tournoi dans un cadre qui dure depuis lors, en tant que la deuxième ligue la plus ancienne du monde, en dehors des îles britanniques.

Le Lomas AC domine les six premiers championnats avant que l' Alumni AC, club de l'English High School, ne cumule dix titres sur douze possibles de 1900 à 1911, seul le Belgrano AC arrive à remporter la compétition (en 1899, 1904 et 1908) [1].

Plus tard, en raison de la forte croissance des clubs de football, il se produit une infinité de controverses entre les clubs et les associations. C'est ainsi que, avec la création d'entités dissidentes, se disputent des tournois parallèles entre 1912 et 1914 puis entre 1919 et 1926. À la fin des années 1920, les organisateurs sont submergés par la taille des tournois et la participation de jusqu'à 36 équipes. Cela impliquerait que les compétitions se poursuivent pendant la saison estivale et se terminent l'année suivante, avec le désintérêt conséquent des fans. Le 10 avril 1931, les joueurs déclenchent une grève afin de faire reconnaître leur statut professionnel et de régulariser les transferts entre équipes [note 1].

Professionnalisme à Buenos Aires (1931-1965)

Après des disputes longues et âpres avec l' Association du football argentin, le 10 mai 1931, des représentants de 17 clubs [note 2] se rencontrent. Ils décident de fonder la « Ligue d'Argentine de football », qui permet le professionnalisme, et de quitter l'Association. Le 31 mai commence l'ère du championnat professionnel avec 18 équipes. Trois ans et demi plus tard, fin 1934, la Ligue fusionne avec l'Association, dont elle est dissidente pour former la seule organisation du football argentin, qui organise son premier tournoi en 1935 et ainsi jusqu'en 2016-2017.

Dans un premier temps, la compétition n'est ouverte qu'aux clubs de l’intérieur de la province de Buenos Aires et aux villes de Rosario y Santa Fe, de la même province, avant de s'ouvrir progressivement aux clubs de l'intérieur du pays.

Ouverture progressive vers l'intérieur du pays (1966-1985)

En 1967, le tournoi annuel passe en deux phases : « Metropolitano » et « Nacional ». La première reste semblable et la seconde permet d'intégrer les équipes de l'intérieur du pays. Dès lors, la concurrence est accrue. Le changement est évident avec le sacre d'équipes non habituées au succès depuis le début du professionnalisme : Estudiantes de La Plata en 1967, Vélez Sarsfield en 1968, Chacarita Juniors en 1969 et Huracán en 1973, contrairement à la période précédente où seulement cinq clubs différents sont sacrés en une trentaines d'années : Boca Juniors, Independiente, Racing Club, River Plate et San Lorenzo. Une autre étape importante est la victoire des équipes de l'intérieur : Rosario Central en 1971 et 1973 et Newell's Old Boys en 1974.

En 1980, le « tournoi métropolitain » est rebaptisé « championnat de première division ». Les clubs de la province de Córdoba intègrent la compétition. De plus, les clubs indirectement affilié à l'AFA et qualifiés dans deux des trois tournois nationaux consécutifs, obtiennent le droit de participer à la compétition métropolitaine. Grâce à cette règle, deux équipes de cette province sont admises : Instituto en 1981 et Racing en 1982. Cette année-là, l'ordre des deux championnats est inversé : le National est joué dans la première moitié de l'année et le Métropolitain la seconde.

Sur le modèle européen (depuis 1985)

À partir de la saison 1985-1986, la compétition retourne au seul tournoi annuel mais, cette fois, en correspondance avec le calendrier européen ; c'est-à-dire en deux semestres d'années différentes. Afin de maintenir la possibilité d'accéder au plus haut niveau pour les équipes de l'intérieur, non directement affiliées à l'Association argentine de football, elles sont incluses dans National B, nouvelle deuxième division. Bien que la structure permette une participation croissante des équipes de l'intérieur du pays, aucune en dehors de Buenos Aires- Rosario- La Plata ne réussie à devenir champion.

À partir de la saison 1991-1992, les deux moitié du championnat deviennent des tournois indépendants, nommés Ouverture et Clôture. Ceux-ci déterminent deux vainqueurs.

Dans d'autres langues