Carmen Montón

Montón Giménez est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Montón ; le second, maternel, souvent omis, est Giménez.

Carmen Montón
Illustration.
Carmen Montón en .
Fonctions
Ministre espagnole de la Santé, de la Consommation et du Bien-être social

(3 mois et 5 jours)
Président du gouvernementPedro Sánchez
GouvernementSánchez
PrédécesseurDolors Montserrat
SuccesseurMaría Luisa Carcedo
Conseillère à la Santé universelle et à la Santé publique de la Généralité valencienne

(2 ans, 11 mois et 8 jours)
PrésidentXimo Puig
GouvernementPuig
PrédécesseurManuel Llombart
SuccesseurAna Barceló
Députée aux Cortes Generales

(11 ans et 3 mois)
Élection14 mars 2004
Réélection9 mars 2008
20 novembre 2011
CirconscriptionValence
LégislatureVIIIe, IXe, Xe
Groupe politiqueSocialiste
SuccesseurJosep Santamaría
Biographie
Nom de naissanceCarmen Montón Giménez
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissanceBurjassot (Espagne)
Nationalitéespagnole
Parti politiquePSOE
Diplômée deuniversité de Valence
URJC

Carmen Montón
Ministres de la Santé d'Espagne

Carmen Montón Giménez [ˈkaɾmɛ̃m mõˈtõŋ xiˈmenes], née le à Burjassot, est une femme politique espagnole membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Né dans la province de Valence, elle adhère au PSOE en et est élue au conseil municipal de Burjassot en . Elle fait cinq ans plus tard son entrée au Congrès des députés, où elle se spécialise sur les questions relatives à l'égalité. Elle est ainsi rapporteure de la loi sur la mariage homosexuel, sur l'identité de genre, et sur l'avortement. Elle obtient une réforme du règlement du Congrès autorisant le vote à distance, notamment pour les femmes enceintes.

À la suite des élections régionales de , elle est nommée conseillère à la Santé de la généralité valencienne. Elle rétablit l'universalité de l'accès à la santé, propose une loi sur le droit de mourir dans la dignité et rétablit le caractère public d'un hôpital privatisé vingt ans plus. Devenue en ministre de la Santé du gouvernement espagnol, elle démissionne trois mois plus tard, à cause de révélations sur l'obtention frauduleuse de son master. Au cours de ce mandat, elle rétablit là encore l'accès de tous à la santé publique et engage l'abrogation du ticket modérateur des médicaments pour les retraités.

Dans d'autres langues