Bouton (électricité)

Article général Pour un article plus général, voir Interrupteur.

Un bouton (ou bouton poussoir et bouton-poussoir) est un interrupteur simple qui permet de contrôler les capacités d'une machine ou d'un objet[1]. C'est le principal moyen d'interaction entre l'homme et la machine[2].

Principes et caractéristiques

Les boutons sont généralement fabriqués à partir de matériaux durs, habituellement en plastique ou en métal, mais peuvent également être constitués de caoutchouc. On distingue deux types de boutons : le bouton normalement ouvert et celui normalement fermé (contact repos (CR) ou contact travail (CT))[3].

Dans un bouton normalement ouvert, la liaison électrique est créée quand on appuie sur le bouton, et dans un bouton normalement fermé, le circuit électrique est ouvert quand on appuie sur le bouton (voir schéma)[3]. Le mécanisme du bouton est le plus souvent équipé d'un ressort ou d'un système permettant automatique le retour en position initiale[1].

Le plus souvent, les boutons poussoirs sont équipés d'un mécanisme qui maintient la position enclenchée lorsqu'il est actionné par une pression courte. Dans la majeure partie des cas, l'action sur le bouton déclenche le processus de façon durable, jusqu'au moment où le bouton est de nouveau actionné, ce qui arrête le processus. Dans ce cas là, le bouton peut rester légèrement enfoncé, ce qui indique l'état actionné de l'interrupteur[4]. Une deuxième action sur le bouton permet de revenir à la position initiale. Le processus peut également être arrêté par un autre bouton. Ces boutons sont parfois équipés d'une minuterie, permettant de faire revenir le bouton automatiquement en position initiale[4].

Le système qui permet de gérer le passage du flux électrique peut être de plusieurs sortes, comme des inverseurs et des encodeurs mécaniques ou des boutons à commande magnétique ou des contacts de relais[2]...

Les boutons peuvent être de formes simples, ou étudiées ergonomiquement. Certains possèdent une surface d’appui convexe, d'autre concave, pour que le doigt appréhende mieux le bouton, sans-même le regard. Les boutons sont parfois équipés de petites excroissances rugueuses ou de sur-épaisseurs, dont le but est de reconnaitre un bouton en particulier grâce à la sensibilité digitale. Afin d'indiquer l'état du circuit, un bouton peut comporter un voyant, intégré constituant tout ou partie du bouton, ou déporté, sa position pouvant être à proximité du bouton. Les boutons peuvent être différenciés par leur taille plus ou moins grosse[2], ou par leur position stratégique ou ergonomique. Ils peuvent l'être par un code de couleurs, les boutons important étant souvent rouges pour l'arrêt ou vert pour le lancement, mais peuvent aussi arborer des pictogrammes afin de représenter le processus que va déclencher l'action sur le bouton ou des inscription, souvent des termes abrégés. les boutons peuvent également être rétro-éclairés afin de faciliter leur utilisation dans le noir ou la pénombre[5].

Le bouton d'arrêt d'urgence est également nommé « bouton coup de poing » en raison de son mode d'actionnement dans les cas d'urgence, qui doit pouvoir se faire rapidement et sans réfléchir. Cette action rapide est favorisée par la couleur rouge et la forme plate et large du bouton[6].

Dans d'autres langues
català: Polsador
čeština: Tlačítko
Deutsch: Taste
Ελληνικά: Πλήκτρο
English: Push-button
Esperanto: Klavo
italiano: Pulsante
日本語: 押しボタン
한국어: 버튼
lingála: Molembo
олык марий: Полдыш
македонски: Тастер
polski: Klawisz
português: Botão de pressão
română: Buton
Simple English: Push-button
slovenčina: Tlačidlo
српски / srpski: Тастер
Türkçe: Buton
українська: Кнопка (техніка)
中文: 按钮
粵語: