Bibliothèque logicielle

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bibliothèque (homonymie).

En informatique, une bibliothèque logicielle est une collection de routines, qui peuvent être déjà compilées et prêtes à être utilisées par des programmes[1],[2]. Les bibliothèques sont enregistrées dans des fichiers semblables, voire identiques aux fichiers de programmes[3], sous la forme d'une collection de fichiers de code objet rassemblés[2] accompagnée d'un index permettant de retrouver facilement chaque routine[3]. Le mot « librairie » est souvent utilisé à tort pour désigner une bibliothèque logicielle. Il s'agit d'un anglicisme fautif dû à un faux-ami (library).

Les bibliothèques sont apparues dans les années 1950, et sont devenues un sujet incontournable de programmation. Elles sont utilisées pour réaliser des interfaces de programmation, des framework, des plugins ainsi que des langages de programmation. Les routines contenues dans les bibliothèques sont typiquement en rapport avec des opérations fréquentes en programmation : manipulation des interfaces utilisateur, manipulation des bases de données ou les calculs mathématiques[2].

Les bibliothèques sont manipulées par l'éditeur de lien et le système d'exploitation. Les manipulations sont différentes suivant que la bibliothèque est statique ou partagée. Les emplacements et les noms des bibliothèques varient selon les systèmes d'exploitation.

Dans d'autres langues
العربية: مكتبة برمجية
eesti: Teek
Bahasa Indonesia: Pustaka perangkat lunak
日本語: ライブラリ
norsk nynorsk: Programvarebibliotek
தமிழ்: நிரலகம்
中文: 函式庫