Ballad opera

Opéra-ballade

Le ballad opera est un genre de spectacles caractéristiques de la scène anglaise du XVIIIe siècle, écrits en réaction à la prééminence de l'opéra italien sur les scènes d'alors. Il s'agissait de pièces musicales satiriques, qui suivaient certaines des conventions de l'opéra, mais sans récitatifs. Les textes de ces pièces étaient mis en musique sur des hymnes religieux, des mélodies populaires d'alors, des airs d'opéras connus, et surtout, sur des romances, des ballads populaires, qui ont donné leur nom au genre. Le fondateur du genre, et le plus fameux des ballad operas, est The Beggar's Opera, de John Gay et Johann Christoph Pepusch.

Le ballad opera est l'ancêtre des opérettes et des comédies musicales anglaises [1]. Il a pris plusieurs formes tout au long de son histoire, qui, initiée au XVIIIe siècle, s'est poursuivie durant le XIXe siècle. Au XXe siècle, L'Opéra de quat'sous de Kurt Weil et Bertolt Brecht est l'héritier direct de The Beggar's Opera, dont il reprend l'histoire et les personnages.

Les premiers ballad operas

John Gay, l'auteur des textes de The Beggar's Opera.
Articles connexes : The Beggar's Opera et vaudeville.

On a dit du ballad opera que c'était « une protestation du XVIIIe siècle contre la conquête des scènes londoniennes par l'opéra italien » [2]. Le ballad opera consiste en dialogues en anglais, plein de saveur et souvent satiriques, mêlés à des chansons, volontairement maintenues très courtes (elles se limitent la plupart du temps à une seule strophe et à un refrain), de façon à minimiser la rupture dans la continuité de l'intrigue ; celle-ci regroupe des personnages de basse extraction, souvent des criminels, et se fonde typiquement sur une mise entre parenthèses, voire un renversement des valeurs de l'opéra italien d'alors.

On admet généralement que le premier ballad opera, et d'ailleurs celui qui eut le plus de succès, est The Beggar's Opera de 1728 [3]. Le livret en est de John Gay et l'arrangement musical de Johann Christoph Pepusch, qui tous deux avaient sans doute l'expérience du vaudeville parisien, qu'ils ont pu souhaiter transposer en anglais. Ils ont sans doute été également influencés par les œuvres comiques de Thomas d'Urfey, qui s'était construit une réputation sur l'utilisation parodique de chansons existantes en les habillant d'un nouveau texte. Une anthologie populaire de ces adaptations a d'ailleurs été publiée en 1700 et fréquemment rééditée [4]. Plusieurs airs tirés de cette anthologie ont été réutilisés dans The Beggar's Opera.

Dans d'autres langues
čeština: Ballad opera
Deutsch: Ballad Opera
English: Ballad opera
magyar: Ballad opera
italiano: Ballad opera
Nederlands: Ballade-opera
svenska: Balladopera
українська: Баладна опера