Arthur Nikisch

Biographie

Les débuts

Il fait ses études musicales au conservatoire de Vienne où il apprend le violon, le piano et la composition avec comme professeurs Felix Otto Dessoff, Johann von Herbeck et Josef Hellmesberger II.

Dès l'année 1872 à Bayreuth, il participe comme violoniste à l'exécution historique (pour la pose de la première pierre du Festspielhaus) de la Symphonie n° 9 de Beethoven sous la direction de Richard Wagner dont il sera un des héritiers spirituels de par sa vision expressionniste de la direction d'orchestre. Entre 1874 et 1877, il est premier violon à l'Opéra de Vienne. Il joue sous la direction de compositeurs illustres, alors souvent chefs d'orchestre, tels que Johannes Brahms, Franz Liszt, Richard Wagner ou Giuseppe Verdi.

En 1877, il est nommé chef des chœurs à l'opéra de Leipzig. Un an plus tard, il est assistant à la direction de l'orchestre, puis premier chef de 1882 à 1889. En 1884, il donne en création la Symphonie n° 7 de Bruckner.

Entre 1889 et 1893, il dirige l'Orchestre symphonique de Boston. De retour en Europe, il prend en charge la direction musicale de l'opéra de Budapest jusqu'en 1895.

Berlin et Leipzig

Nikisch au piano le 19 février 1906.

En 1895, il est appelé à conduire la destinée de deux des plus grands orchestres allemands : l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et l'Orchestre philharmonique de Berlin comme successeur de Hans von Bülow, fonctions qu'il conservera pendant plus d'un quart de siècle, jusqu'à sa mort en 1922. Son successeur à la tête de l'Orchestre philharmonique de Berlin sera Wilhelm Furtwängler à qui il lègue un orchestre de très haute qualité artistique.

Il se consacre également à la pédagogie (directeur des études au conservatoire de Leipzig de 1902 à 1907).

Le chef itinérant

À l'instar des chefs d'aujourd'hui, il parcourt le monde avec de nombreux orchestres en Europe d'abord, principalement en Angleterre. En 1912, il dirige la tournée de l'Orchestre symphonique de Londres aux États-Unis, une première pour un orchestre européen, témoignage de son engagement pour une diffusion plus internationale de la musique.

Dans d'autres langues
беларуская: Артур Нікіш
čeština: Arthur Nikisch
Esperanto: Arthur Nikisch
español: Arthur Nikisch
Bahasa Indonesia: Arthur Nikisch
italiano: Arthur Nikisch
Nederlands: Arthur Nikisch
português: Arthur Nikisch
русский: Никиш, Артур
Simple English: Arthur Nikisch
українська: Артур Нікіш