Arbalète (arme)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arbalète.
Dessin de Leonard de Vinci, aux alentours de 1500.

L'arbalète (du latin arcuballista) est une arme de trait, constituée d'un arc monté sur un fût et lançant des projectiles appelés «  carreaux ».

Généralités et principes mécaniques

Dans son principe, l’arbalète n’est rien d’autre qu’un arc pour lequel le maintien en tension de la corde est assuré non plus par la force physique du tireur, mais par une pièce rigide appelée arbrier, comme l’écrit Littré, ou arbier, organisée pour supporter le carreau, retenir la corde et la libérer au moment du tir au moyen d’un mécanisme simple [1].

Ce perfectionnement apporte plusieurs avantages. Une fois que la corde est tendue, le tireur n’a plus d’effort physique à fournir pendant qu’il vise. L’ajustement du tir s’en trouve facilité. La régularité de tension de la corde est à peu près absolue puisqu'elle est déterminée par le point d'ancrage sur l'arbrier, et donc indépendante du geste de l'archer. Ainsi l’efficacité du tir est moins conditionnée par l’habileté naturelle et le niveau d’entrainement du tireur. Avec une arbalète, il est aussi possible de tirer avec efficacité en position couchée.

La puissance de l’arbalète peut être augmentée sans inconvénient jusqu’à des puissances compatibles avec par exemple le percement des armures ou l’abattage d’un cheval. En outre, la longueur des projectiles n’a plus à être définie en fonction de la morphologie de chaque tireur.

Noix d'arbalète : 1.Noix 2.Corde 3.Carreau 4.Gâchette

On trouve trace de l’arbalète dès l’antiquité, avec un apogée en Chine dès l'antiquité, et au Moyen Âge en occident. L’arbalète peut être un objet simple avec un arc en bois d’une seule pièce et une simple encoche dans l’arbrier pour retenir la corde (exemple l’arbalète prémédiévale dite de Charavine retrouvée dans le lac de Paladru en Isère, ou encore les modèles pygmées encore en usage en Afrique centrale). Mais la plupart des modèles contemporains de la guerre de Cent Ans sont de conception perfectionnée, avec système de détente à noix, arcs composites puis métalliques, et accessoires d’armement de la corde, qui en font des armes de technologie élaborée, et donc assez coûteuses [2].

Si pour la chasse, l’emploi de l’arbalète a été très apprécié en son temps, son usage militaire a provoqué des déboires célèbres sur le champ de bataille. La lenteur de mise en œuvre face aux troupes armées du grand arc droit traditionnel est souvent avancée comme explication (voir les chroniques des batailles de Crécy et d’Azincourt). Mais c’est probablement surtout l’option de vouloir remplacer les archers par des arbalétriers qui constitua une erreur. En tirant 5 flèches à la minute en rangs serrés, les troupes d’archers peuvent être utilisées comme des moyens de tir de suppression, alors que l’arbalète est plutôt dans le contexte de l’époque une arme de précision.

Le carreau

Article détaillé : Carreau d'arbalète.
Carreau d'arbalète du XIVe siècle.

Le principe du carreau de l'arbalète est essentiellement celui d'une flèche, avec quelques différences mineures mais significatives sur le comportement balistique. Beaucoup plus courts que les flèches d’arc, les traits d’arbalètes sont peu affectés par les efforts en flexion imposés à leur fut ( spine) pendant le tir, qui perturbent la régularité du tir à l’arc [3]. Il est ainsi possible de fabriquer sans trop de difficultés techniques en grande série, des lots de projectiles peu couteux de qualité acceptable [4].

Le jalet

Des arbalètes ont aussi été utilisées pour lancer des galets ou des billes, appelés « jalets » [5].

Méthodes d'armement

La puissance de l'arme oblige à tendre l'arbalète avec un cranequin ou un bras de levier.

Armement à l'aide d'un bras de levier.
Dans d'autres langues
Ænglisc: Gelocen boge
العربية: قوس مستعرض
azərbaycanca: Qundaqlı yay-ox
беларуская: Арбалет
български: Арбалет
brezhoneg: Kroazwareg
català: Ballesta
čeština: Kuše
dansk: Armbrøst
Deutsch: Armbrust
English: Crossbow
Esperanto: Arbalesto
español: Ballesta
eesti: Amb
euskara: Balezta
suomi: Varsijousi
Gaeilge: Crosbhogha
galego: Bésta
hrvatski: Samostrel
magyar: Számszeríj
Հայերեն: Աղեղնազեն
Bahasa Indonesia: Busur silang
íslenska: Lásbogi
italiano: Balestra (arma)
日本語: クロスボウ
한국어: 쇠뇌
lietuvių: Arbaletas
latviešu: Stops (ierocis)
Bahasa Melayu: Busur silang
Nederlands: Kruisboog
norsk nynorsk: Armbrøst
norsk: Armbrøst
occitan: Aubaresta
polski: Kusza
português: Besta (arma)
română: Arbaletă
русский: Арбалет
srpskohrvatski / српскохрватски: Samostrel
Simple English: Crossbow
slovenčina: Kuša
slovenščina: Samostrel
српски / srpski: Самострел
svenska: Armborst
Türkçe: Tatar yayı
українська: Арбалет
oʻzbekcha/ўзбекча: Arbalet
Tiếng Việt: Nỏ
walon: Årbalesse
中文:
文言:
粵語: