Antonio de Montesinos

Antonio de Montesinos
Fray Antonio Montesino.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Ordre religieux

Antonio de Montesinos (env. 1475 - 27 juin 1540 au Venezuela) était un prêtre dominicain de l'île d'Hispaniola qui a précédé Bartolomé de Las Casas dans la défense des droits des indiens d'Amérique dans l'empire espagnol. Le jour de son décès est rapporté dans le Libro Antiguo de Professiones, avec la mention «Obiit martyr in Indii» («Il mourut en martyr en Inde») sans autre précision.

Le sermon de 1511

Lors d'un sermon du 21 décembre 1511 à Saint-Domingue, suivi d'un second le 28 décembre 1511, il a dénoncé les injustices dont il a été témoin en annonçant « la voix qui crie dans le désert de cette île, c'est moi, et je vous dis que vous êtes tous en état de péché mortel à cause de votre cruauté envers une race innocente »[1].

"Ces gens ne sont-ils pas hommes ? N'ont-ils pas une âme, une raison", demande-t-il.

Ce sermon fait allusion aux Indiens contre lesquels les espagnols ont bataillé tout le siècle précédent, en laissant entendre que Dieu ne sera pas plus clément avec les colons qu'avec les Indiens si les colons s'adonnent à l'esclavage comme le font les Indiens. Antonio Montesinos avait commencé, à partir de 1511, à refuser les sacrements aux propriétaires d'encomienda indignes et à les menacer d'excommunication, ce qui lui aliène l'oligarchie locale, en particulier le gouverneur Diego Colomb[2], le fils de Christophe Colomb.