Allométrie

En biologie du développement des organismes vivants, l’allométrie est le fait que des organes, tissus ou processus croissent à des vitesses différentes[1]. On présuppose alors que ces phénomènes de croissance sont régis par des lois mathématiques que l'on peut découvrir [2],[3].

Le terme allométrie (littéralement mesure différente) a été repris en 1936 par Julian Huxley et Georges Teissier du principe de croissance allométrique énoncé par le biologiste D'Arcy Thompson en 1917 (estimation de cette croissance par des grilles de déformation)[4].

Dans d'autres langues
العربية: قياس التنامي
català: Al·lometria
Deutsch: Allometrie
English: Allometry
español: Alometría
euskara: Alometria
فارسی: رشدسنجی
հայերեն: Ալոմետրիա
português: Alometria
русский: Аллометрия
Simple English: Allometry
српски / srpski: Алометрија
svenska: Allometri
українська: Аллометрія
oʻzbekcha/ўзбекча: Allometriya
中文: 异速生长