Albany (Australie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Albany.
Albany
York Street, rue principale de la ville
York Street, rue principale de la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Australie  Australie
État Australie-Occidentale
Maire Milton Evans
Ville d'Albany
Code postal WA 6330
Démographie
Population 30 656 hab. ( 2011)
Densité 2,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 01′ sud, 117° 53′ est
Altitude 0 m
Superficie 14 312,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Australie-Occidentale

Voir sur la carte administrative d'Australie-Occidentale
City locator 14.svg
Albany

Géolocalisation sur la carte : Australie

Voir sur la carte topographique d'Australie
City locator 14.svg
Albany
Liens
Site web http://www.albany.wa.gov.au/

Albany /ˈælbəni/ est une ville située sur la côte méridionale de l'Australie-Occidentale (WA pour Western Australia), à 408 km au Sud-Est de Perth. Elle compte 30 656 habitants (d’après le recensement de 2011) pour une superficie de 4 312,3 km2, soit une densité de population d’environ 7,1 habitants par kilomètre carré, ce qui en fait le sixième plus grand foyer de population de l’État. Albany est la plus ancienne colonie de l’Australie Occidentale, dépassant Perth de deux ans d’ancienneté. La ville fait partie de la zone d’administration locale (Local Government Area) de la Cité d’Albany. Le centre-ville se situe à la pointe nord de Princess Royal Harbour, qui fait partie de la baie King George Sound. Le quartier commerçant est délimité par le Mont Clarence à l’Est, et par le Mont Melville à l’Ouest.

Aujourd’hui, l’activité économique de la ville se concentre principalement autour du tourisme, de l’agriculture et de l’exploitation de l’énergie verte grâce à une de ses îles côtières convertie en parc à éoliennes.

Histoire

Origines

La ville d’Albany a observé un grand va-et-vient d’explorateurs avant que la colonie ne soit complètement établie. Son exploration débuta en 1627 avec le néerlandais Pieter Nuyts à bord du Gulden Zeepaert (l’Hippocampe Doré). Il faut attendre 1781 pour qu’un nouvel explorateur arrive : l’anglais George Vancouver qui donna le nom de King George III Sound au détroit. Vancouver prit possession de la Nouvelle-Hollande au nom de la couronne britannique, mais il repartit à cause de la mauvaise qualité du sol. Ce fut ensuite Matthew Flinders qui débarqua en 1803, suivi de très près par Nicolas Baudin. Ce dernier cartographia d’ailleurs presque toute la partie Sud et Ouest de l’Australie, ainsi que la Tasmanie. Cet explorateur entraîna à sa suite de nombreuses explorations françaises dans la région.

Albany a été fondé le 26 décembre 1826 en tant qu’avant-poste militaire  britannique implanté précipitamment afin de devancer tout projet d'implantation de la France en Australie-Occidentale. C’est en ce jour de Noël 1826 que le major Lockyer débarqua en provenance de Sydney à bord de son brick, l’Amity, attiré par les eaux paisibles de King George Sound, qui est une baie fermée deux fois plus grande que celle de Sydney. La zone a d’abord été nommée Frederick Town en l’honneur du Prince Frederick, Duc de York et d’Albany. En 1831, la colonie a été transférée sous le contrôle de la colonie de Swan River (ancien nom de Perth) et rebaptisée Albany par le lieutenant-gouverneur James Stirling.

Comme beaucoup d’autres villes en Australie, Albany voyait débarquer des prisonniers sur son territoire en provenance de l’Empire britannique. En 1852 une prison fut construite pour les prisonniers venant de l’Empire et qui étaient débarqués en tant qu’artisans et ouvriers qualifiés. Cependant à la différence de la Tasmanie et de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie-Occidentale le système de détention était basé sur la réhabilitation. Les prisonniers étaient transportés depuis l’Angleterre pour une période de plus de 18 ans, entre 1850 et 1868, et la vieille prison (Old Gaol) devint le dépôt d’employés-détenus (Convict Hiring Depot). La plupart des détenus pouvaient sortir et étaient embauchés par les colons libres. Ils étaient employés pour naviguer sur les bateaux et pour refaire la route allant d’Albany à Perth, et aussi pour reconstruire certaines parties de la ville comme York Street et Stirling Terrace.

La ruée vers l'or

Dans les années 1890, la nouvelle de la découverte de gisements aurifères à Kalgoorlie dans l’Est va se répandre comme une traînée de poudre dans le monde entier. Même si Albany sera utilisée comme passerelle vers les Eastern Goldfields, (que l’on peut traduire littéralement par Les Champs d’or de l’Est, qui comprennent principalement les villes de Kalgoorlie, Boulder, Coolgardie, Kambalda et Southern Cross), c’est Perth qui deviendra le tremplin de cette ruée vers l’or. Durant plusieurs années, le port d’Albany fut le seul de la région situé en eaux assez profondes, il devint donc le centre névralgique du commerce par bateau entre l’Empire britannique et ses colonies australiennes. Mais l’ouverture du port de Fremantle fit décliner son importance, la ville se tourna donc vers l’agriculture, l’industrie du bois et plus tard celle de la pêche à la baleine. Contrairement à Perth et Fremantle, Albany supporta vivement le mouvement de fédération de l’Australie en 1901.

La Première Guerre Mondiale

La ville a jouée un rôle important dans la légende qui a forgée l’ANZAC, en étant la ville qui a vu le premier convoi de soldats partir pour l’Europe en guerre le 1er novembre 1914. En effet près de 41 000 australiens et néo-zélandais ont quitté l’Australie depuis la baie de King George Sound pour venir combattre dans les Dardanelles et dans le Nord de la France. La ville fut aussi le lieu de départ de l’Australian Light Horse (troupes montées de cavalerie et d’infanterie) qui a subi de lourdes pertes lors de la bataille de Beer-Sheva du 31 octobre 1917, dans le cadre de la campagne du Sinaï et de la Palestine. La bataille fera environ 500 morts et 1 200 prisonniers côté australiens et néo-zélandais. Cette triste date fera naître l’inauguration d’un monument en l’honneur de l’Australian Light Horse qui donne aujourd’hui sur la baie de King George Sound, le monument a été rapatrié de Port-Saïd en Égypte, après la guerre de Suez de 1956.

Dans d'autres langues