Agustín de Jáuregui

Agustín de Jáuregui
Image illustrative de l'article Agustín de Jáuregui
Fonctions
Gouverneur royal
de la capitainerie générale du Chili
PrédécesseurFrancisco Javier de Morales
SuccesseurTomás Álvarez de Acevedo
Vice-roi du Pérou
PrédécesseurManuel Guirior
SuccesseurTeodoro de Croix
Biographie
Nom de naissanceAgustín de Jáuregui y Aldecoa
Date de naissance
Lieu de naissanceBaztán, Navarre espagnole
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décèsLima, Pérou
Nature du décèsnaturelle
Nationalitéespagnole
PèreMatías de Jáuregui
MèreJuana María de Aldecoa Jáuregui
ConjointMaría Josefa Aróstegui
EnfantsTomás de Jáuregui
Professionmilitaire (lieutenant-général)
Religioncatholique
RésidenceSantiago du Chili ; Lima

Agustín de Jáuregui y Aldecoa, né en 1711 (ou en 1708, selon certaines sources) à Lecároz, dans la commune de Baztán, en Navarre espagnole, et mort en 1784 à Lima, au Pérou, était un militaire et haut fonctionnaire colonial espagnol. Il occupa le poste de gouverneur royal du Chili de 1772 à 1780 et de vice-roi du Pérou de 1780 à 1784.

En tant que gouverneur du Chili, il mit en place un service postal et une administration d’état civil, ordonna la création d’établissements d’enseignement (dont un à l’intention de la population indienne), prit des mesures pour renforcer la défense territoriale et l’ordre public, entreprit de réformer la collecte d’impôts, et s’entendit avec les indigènes vivant dans le sud du territoire. En qualité de vice-roi du Pérou, il eut à affronter la grande insurrection indienne de Túpac Amaru, laquelle sera durement réprimée.

Ascendances et carrière militaire

Fils de Matías de Jáuregui et de Juana María de Aldecoa Jáuregui, Agustín de Jáuregui naquit à Lecároz, dans l’actuelle commune de Baztan, en Navarre espagnole[1]. Engagé dans l’armée à l’âge de 25 ans, il servit à Carthagène des Indes (actuelle Colombie) pendant le siège mis devant la ville par les Britanniques en 1740. Il monta au rang de lieutenant-général, et fut fait chevalier de l’ordre de saint Jacques.

Avant sa nomination au poste de gouverneur du Chili, il servit encore au Honduras, à Porto Rico et à Cuba. En 1772, alors qu’il séjournait en Espagne, il fut désigné gouverneur du Chili par décision du roi Charles III, et s’embarqua en octobre de cette même année pour le Pérou en compagnie de son fils Tomás, tandis que sa femme, dame originaire de la Havane, qu’il avait épousée dans cette ville, restait en Espagne.