Administration territoriale de la Finlande

L’organisation territoriale de Finlande repose sur les dispositions du chapitre XI de la Constitution de la Finlande et plus particulièrement sur les articles 119 et 122[1].

Historique

Provinces historiques (1634-1997)

Les provinces historiques ont pour origine la subdivision territoriale qui existait lorsque la Finlande était une partie de la Suède.

Provinces (1997-2009)

Article connexe : Provinces de Finlande.

De 1997 à 2009, la Finlande a été subdivisée en provinces (läänit en finnois, län en suédois), après une réforme qui réduisit leur nombre de 12 à 6. Les provinces répondaient à une logique de déconcentration et ne possédaient donc pas d’autonomie politique ni de personnalité morale propre. La seule exception étant Åland, dont le statut d'autonomie est prévu par l’article 120 de la Constitution.

Leurs domaines de compétences était : le social et santé, l'éducation et culture, l'administration de la police, les services de secours, l'équipement, les affaires de la concurrence et la consommation et l’administration judiciaire.

La réforme territoriale de 2009 a entraîné leur disparition au .

Dans d'autres langues