Acari

Acariens

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acari (homonymie).

Les acariens (Acari ou Acarina) sont un taxon d'arachnides.

Ils sont de taille généralement minuscule : certains sont microscopiques, ne mesurant que quelques dizaines de micromètres, les plus grands ne dépassant pas 2 cm (sauf les tiques gorgées de sang qui, dans les espèces tropico-équatoriales, peuvent atteindre la taille d'une « belle » cerise).

Le corps est particulièrement compact pour un arthropode en raison de la fusion du prosome (l'équivalent du céphalothorax d'autres arthropodes) et de l'opisthosome (ou abdomen) en une masse unique et de la quasi-disparition des traces de segmentation.

Il en existe près de 50 000 espèces répertoriées, mais la diversité réelle du groupe est probablement supérieure au million d'espèces[1]. La variété de leurs modes de vie (habitat, niche écologique, mode d'alimentation…) est sans égale chez les Arachnides.

Beaucoup vivent librement dans le sol ou l'eau, mais les acariens ont aussi développé une grande diversité de relations avec d'autres êtres vivants — animaux ou végétaux —, allant de la phorésie à l'endoparasitisme. Il existe en particulier un grand nombre d'espèces parasites, éventuellement pathogènes pour les plantes, les animaux ou l'homme.

Parmi les plus connus, figurent les tiques, le sarcopte responsable de la gale, le varroa parasite des abeilles, les acariens des poussières (Dermatophagoides pteronyssinus par exemple) susceptibles de provoquer des allergies chez certaines personnes, ou encore les aoûtats.

Morphologie

Acarien prédateur de taille macroscopique (de la famille des Caeculidae)
Acarien sculpté, en hommage à la microfaune productrice des croutes de fromage et contribuant à leur affinage, tel que le ciron de la Mimolette.

Les acariens mesurent entre 0,1 et 0,6 mm : de par leur taille, ils sont à la limite de la microfaune stricto sensu et de ce que l'on appelle communément la mésofaune[2].

En raison de la fusion des différentes régions du corps, la morphologie des acariens est unique. Les seules traces visibles de la segmentation d'origine sont les appendices, pièces buccales et pattes. Les pièces buccales, chélicères et pédipalpes, sont souvent fortement modifiées en relation avec l'alimentation correspondante. Elles constituent un ensemble qui chez les tiques prend le nom de capitulum (du latin « tête ») séparé du reste du corps par un sillon. Le reste du corps est nommé idiosome chez les tiques.

De chaque côté du corps se trouve un stigmate servant d'orifice respiratoire.

Dans d'autres langues
العربية: قراديات
asturianu: Acari
azərbaycanca: Gənələr
башҡортса: Талпандар
беларуская: Кляшчы
български: Акари
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: আকারি
brezhoneg: Akarian
català: Àcar
čeština: Roztoči
Cymraeg: Acari
dansk: Mider
Deutsch: Milben
Ελληνικά: Άκαρι
English: Acari
Esperanto: Akaro
español: Acari
eesti: Lestalised
euskara: Akaro
suomi: Punkit
galego: Ácaros
עברית: אקריות
hrvatski: Acarina
magyar: Atkák
Bahasa Indonesia: Tungau
Ido: Akaro
íslenska: Mítlar
italiano: Acarina
日本語: ダニ
Basa Jawa: Tungau
ქართული: ტკიპები
қазақша: Кенелер
한국어: 진드기아강
Кыргызча: Кенелер
Latina: Acari
Lëtzebuergesch: Milben
Lingua Franca Nova: Acaro
latviešu: Ērces
македонски: Крлежи
മലയാളം: അകാരിന
кырык мары: Пыйи
Plattdüütsch: Mieten
Nederlands: Acarina
norsk nynorsk: Midd
norsk: Midder
occitan: Acari
Livvinkarjala: Kägöintäi
Ирон: Гæбы
português: Acarina
Runa Simi: Khiki
rumantsch: Chariels
română: Acarieni
Scots: Acari
srpskohrvatski / српскохрватски: Acarina
Simple English: Acarina
slovenčina: Roztoče
slovenščina: Pršice
svenska: Kvalster
ትግርኛ: ሚተ
удмурт: Лемтэй
українська: Кліщі
اردو: علم حلم
oʻzbekcha/ўзбекча: Kanalar
vepsän kel’: Kägentäid
Tiếng Việt: Ve bét
中文: 蜱蟎亞綱
粵語: 蜱蟎亞綱