Abdallah II

Abdallah II
عبد الله الثانى
Le roi Abdallah II en 2013.
Le roi Abdallah II en 2013.
Titre
Roi de Jordanie
En fonction depuis le
(18 ans, 9 mois et 16 jours)
Couronnement
Premier ministre Fayez Tarawneh
Abdurrauf al-Rawabdeh
Ali Abu al-Ragheb
Faysal al-Fayez
Adnan Badran
Marouf al-Bakhit
Nader al-Dahabi
Samir al-Rifai
Marouf al-Bakhit
Aoun Khassawneh
Fayez Tarawneh
Abdallah Ensour
Hani al-Mulki
Prédécesseur Hussein
Régent de Jordanie

(13 jours)
Monarque Hussein
Prédécesseur Hussein (roi)
Successeur lui-même (roi)
Prince héritier de Jordanie

(13 jours)
Monarque Hussein
Prédécesseur Hassan ben Talal
Successeur Hamzah ben al-Hussein

(3 ans, 2 mois et 2 jours)
Monarque Hussein
Prédécesseur Mohammed ben Talal
Successeur Hassan ben Talal
Biographie
Dynastie Al-Hashem (Hachémites)
Nom de naissance Abdallah ben al-Hussein al-Hashem
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Amman ( Jordanie)
Père Hussein
Mère Antoinette Gardiner
Conjoint Rania al-Yassin
Enfants Hussein ben Abdallah
Iman bint Abdallah
Salma bint Abdallah
Hashem ben Abdallah
Héritier Hamzah ben al-Hussein
(1999-2009)
Hussein ben Abdallah (2009)

Signature de Abdallah II عبد الله الثانى

Abdallah II
Monarques de Jordanie

Abdallah II (en arabe : الملك عبد الله الثانى), né le à Amman, est roi de Jordanie depuis le , date à laquelle il a succédé à son père, le roi Hussein.

Abdallah n'était pas destiné à devenir roi, le prince héritier étant, depuis 1965, Hassan, frère du roi Hussein. Mais le 24 janvier 1999, treize jours avant son décès, le roi Hussein a désigné Abdallah pour lui succéder, en exigeant qu’il choisisse à son tour comme successeur son autre fils Hamzah, alors âgé de dix-huit ans et fils de la reine Noor.

Biographie

Jeunesse

Abdallah II est l'aîné des fils du roi Hussein et de la princesse Muna al-Hussein, la Britannique Antoinette Gardiner, épousée en secondes noces, alors âgée de vingt-et-un ans.

Il a commencé son éducation primaire à l'Islamic Educational College d'Amman, puis l'a poursuivie à la Saint-Edmund School en Angleterre. Il a suivi ses études secondaires à l'Eaglebrook School et à la Deerfield Academy aux États-Unis.

Carrière militaire

À sa sortie de l' Académie royale militaire de Sandhurst au grade de sous-lieutenant en 1981, Abdallah est nommé responsable d'une unité de reconnaissance au XIIIth/XVIIIth Royal Hussars de l'Armée britannique en Allemagne de l'Ouest.

En 1982, le futur Abdallah II rejoint l'université d'Oxford où il complète sa formation par une spécialité sur les affaires du Moyen-Orient. De retour dans son pays, Abdallah intègre les Forces armées jordaniennes en tant que commandant d'un peloton de la 40e brigade blindée. En 1985, il suit le cursus Armored Officers Advanced Course à Fort Knox, Kentucky. Un an plus tard, il devient commandant d'une compagnie de chars d'assaut dans la 91e brigade blindée, avec le grade de capitaine. Dans le même temps, il acquiert ses ailes de pilote d'hélicoptère aux commandes d'un hélicoptère d'assaut antichar Cobra.

En 1987, Abdallah intègre l' université de Georgetown à Washington en tant que Mid-Career Fellow. Il suit des cours d'affaires internationales dans le cadre du programme Master of Science in Foreign Service.

Le futur souverain poursuit alors sa carrière militaire en occupant différentes fonctions au sein des Forces armées jordaniennes :

  • de janvier 1989 à octobre 1989, Abdallah est commandant d'une compagnie du 17e Bataillon de Chars ;
  • d'octobre 1989 à janvier 1991, il est commandant en second de ce bataillon blindé. Entre-temps, en 1990, il complète sa formation militaire au Royal Staff College de Camberley. Il est ensuite promu commandant ;
  • de janvier 1991 à janvier 1992, il rejoint le Département de l'Inspection générale des Armées, responsable des blindés ;
  • en janvier 1992, Abdullah devient chef de bataillon au sein du 2e régiment blindé de cavalerie ;
  • en 1993, il est colonel au sein de 40e brigade, ainsi que commandant en second des Forces spéciales.

Le 10 juin 1993, il se marie à Rania al-Yassin, Palestinienne née en 1970 au Koweït. Ensemble, ils ont quatre enfants :

  • le prince Hussein (28 juin 1994), prince héritier depuis le 2 juillet 2009 ;
  • la princesse Iman (27 septembre 1996) ;
  • la princesse Salma (26 septembre 2000) ;
  • le prince Hashem (30 janvier 2005).

En 1994, il est élevé au rang de commandant des Forces spéciales, avec le grade de général de brigade (Brigadier General). À cette occasion, il réorganise profondément, à partir de 1996, les forces spéciales du Royaume et y intègre les unités d'élite de l'Armée royale. Il crée le SOCOM (Special Operations Command) pour y loger ces troupes, qui sont notamment chargées des opérations spéciales anti-terroristes. Il est promu général de division (Major General) en 1998 et retourne aux États-Unis suivre un cursus de management des ressources militaires au sein de la Monterrey Naval Postgraduate School.

Roi de Jordanie

Depuis son accession au trône hachémite, Abdallah a mis en œuvre une politique militaire visant à faire primer l'aspect qualitatif des unités sur la quantité des troupes. Cette politique a été marquée notamment par la modernisation de l'armée de l'air jordanienne, par l'achat de F-16, et du parc blindé, par l'acquisition de chars Challenger 1.

De plus, conscient de la nécessité d'équiper l'armée royale en matériel moderne, efficace et bon marché (les contraintes budgétaires du petit royaume hachémite étant serrées), le roi Abdallah a signé le 24 août 1999 un décret créant le KADDB (King Abdullah Design & Development Bureau). Cette agence publique jordanienne a pour mission de fournir aux forces armées du matériel et des prestations de très bonne qualité (reconversion, amélioration et maintenance de véhicules), de manière à garantir au Royaume une filière d'approvisionnement en matériel militaire indépendante et efficace (véhicules Al-Tha'Lab, Al Jawad, Matador ou Nimir par exemple). Le roi a ainsi mis sur pied une industrie d'armement jordanienne, élément vital compte tenu de l'instabilité de la région et des menaces pesant sur la sécurité du Royaume.

Abdallah II de Jordanie.

Le , le palais annonce que le roi Abdallah II dissout la Chambre des représentants [1] et convoque des élections législatives anticipées, sans en préciser la date. Un projet de réforme vise à attribuer au Parlement la nomination du Premier ministre.

Dans d'autres langues
azərbaycanca: II Abdullah
беларуская: Абдала II
čeština: Abdalláh II.
Ελληνικά: Αμπντάλα Β΄
hrvatski: Abdulah II.
Հայերեն: Աբդալլահ II
Bahasa Indonesia: Abdullah II dari Yordania
ქართული: აბდულა II
Taqbaylit: Ɛebdellah II
қазақша: Абдалла II
한국어: 압둘라 2세
Napulitano: Abd Allah II
norsk nynorsk: Abdullah II av Jordan
Runa Simi: Abdullah II
Simple English: Abdullah II of Jordan
slovenščina: Abdulah II. Jordanski
Türkçe: II. Abdullah
українська: Абдалла II
oʻzbekcha/ўзбекча: Abdulloh II
Tiếng Việt: Abdullah II của Jordan