Îles Éparses de l'océan Indien

Îles Éparses de l'océan Indien
Bassas da India vue de satellite.
Bassas da India vue de satellite.
Carte des îles Éparses de l'océan Indien.
Carte des îles Éparses de l'océan Indien.
Administration
PaysDrapeau de la France France
Statut politiqueDistrict administratif des Terres australes et antarctiques françaises[Note 1]
Administrées depuisSaint-Pierre (La Réunion)
Gouvernement
- Préfet
chef de district
Nomination ministérielle
Cécile Pozzo di Borgo
Anne Tagand[1]
Démographie
Population0 hab.
Densité0 hab./km2
Langue(s)Français
Géographie
Coordonnées22° 20′ 38″ sud, 40° 22′ 02″ est
Superficie53,19 km2
Divers
MonnaieEuro
Fuseau horaireUTC +4 (à La Réunion)
Domaine internet.fr et .tf
HymneLa Marseillaise

Les îles Éparses de l’océan Indien[2], anciennement îles Éparses, sont des petites îles de l'ouest de l’océan Indien situées autour de Madagascar. On distingue généralement cinq entités au sein de cet ensemble éclaté :

Les îles Éparses de l'océan Indien constituent depuis 2007[4] l’un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), un territoire d'outre-mer français qui ne compte aucune population permanente. Elles avaient auparavant le statut de "territoires résiduels de la République"[4].

Quinze militaires dont un gendarme se relaient tous les quarante-cinq jours sur les principales îles, sauf sur Tromelin, occupée par des météorologues.

Diverses revendications sont irrésolues:

Ni Madagascar, ni la République de Maurice n'avaient revendiqué ces îles au moment de leur indépendance. La revendication malgache date en effet de 1972 tandis que la revendication mauricienne date de 1976.

Géographie

Situation

Carte des îles Éparses de l'océan Indien.

Les îles Éparses de l'océan Indien sont situées :

En outre,

Topographie

Île Terres émergées Lagon ZEE Coordonnées
Bassas da India 7,49 km2[5] 75,5 km2[6] 123 700 km2[5] 21° 28′ S, 39° 41′ E
Île Europa 32,9 km2[7] 9 km2[7] 127 300 km2[7] 22° 21′ S, 40° 21′ E
Îles Glorieuses 7 km2[8] 29,6 km2[9] 48 350 km2[8] 11° 33′ S, 47° 20′ E
Île Juan de Nova 4,80 km2[10] 61 050 km2[10] 17° 03′ S, 42° 43′ E
Île Tromelin 1 km2[11] 280 000 km2[11] 15° 53′ S, 54° 31′ E
Îles Éparses de l'océan Indien 53,19 km2[5],[7],[8],[10],[11] 118,4 km2[Note 2] 640 400 km2[5],[7],[8],[10],[11]

Les îles Éparses de l'océan Indien sont toutes d’origine corallienne, comme en témoigne leur morphologie, sous forme d’atoll pour Bassas da India, les îles Glorieuses, l’île Juan de Nova et l’île Europa, ou sous forme d'atoll surélevé pour l’île Tromelin[5],[7],[10],[8],[11]. Cumulant 44 km2 de superficie, le point culminant ne dépasse pas quelques mètres d’altitude[5],[7],[10],[8],[11]. La plus grande des îles est Europa avec 30 km2[7] tandis que la plus petite est Bassas da India qui se retrouve quasiment totalement submergée à marée haute[5].


Climat

Situées à des latitudes comprises entre 22° sud pour l’île Europa et 11° sud pour l’île du Lys des îles Glorieuses, les îles Éparses de l'océan Indien sont soumises à un climat tropical et situées sur la trajectoire des cyclones provenant du nord-est[3]. L’absence de relief limite toutefois les précipitations sur ces îles au regard d’une île montagneuse qui bloque les nuages.

Faune et flore

Végétation de l’île Europa vue de son phare.
Tortue en train de pondre sur l’île Europa en 1997.

La végétation tropicale des îles Éparses de l'océan Indien est disparate d’une île à l’autre : totalement absente sur Bassas da India[5], elle est relativement luxuriante sur l’île Europa et sur les îles Glorieuses[8] avec une forêt d’euphorbes et une mangrove[7]; composée uniquement de cocotiers et de filaos sur l’île Juan de Nova[10] et d’herbacées et d’arbustes sur l’île Tromelin[11]. Cette végétation relativement pauvre pour des îles situées sous les tropiques s’explique par la nature essentiellement calcaire du sol des différentes îles, ce qui ne permet pas une bonne rétention des eaux de pluie.

La faune est en revanche très riche et diversifiée dans les îles Éparses de l'océan Indien[5],[7],[10],[8],[11]. La faune sous-marine est notamment représentée par des coraux qui forment les barrières coralliennes entourant chacune des îles[5],[7],[10],[8],[11] et des tortues de mer venant pondre périodiquement à l’île Europa et l’île Tromelin[7],[11]. L’avifaune est représentée par des colonies d’oiseaux de mer comme des frégates et des fous à l’île Europa[7], des sternes à l’île Europa et aux îles Glorieuses[7],[8] la plus grande colonie de sternes fuligineuses de l’océan Indien et une des plus importantes au monde à l’île Juan de Nova[10] mais aussi des flamants roses à l’île Europa[7]. Enfin, des chèvres sauvages vivent sur l’île d’Europa qui est envahie de moustiques au coucher du soleil[7].

Eaux territoriales et zone économique exclusive

Du fait de leur éloignement mutuel ainsi que des pays et territoires voisins, la zone économique exclusive des îles Éparses de l'océan Indien est très étendue avec 640 400 km2 au total[5],[7],[10],[8],[11]. L’exploitation de ses ressources halieutiques est soumise à la loi du 21 juillet 2007 s’appliquant aux Terres australes et antarctiques françaises, ce qui signifie que, dans les eaux territoriales et la zone économique exclusive, seuls les navires de pêche autorisés peuvent pratiquer leur activité[12].

Cependant, ces îles n'étant pas surveillées activement par des douanes, elles sont la cible répétée de flottes de braconniers seychellois et malgaches[13], et constituent des réserves naturelles en péril[14].

Démographie

À l’exception de Bassas da India, toutes les îles sont habitées par au moins un gendarme (sauf l’île Tromelin), des météorologues et parfois des scientifiques[15].

Dans d'autres langues
Alemannisch: Îles Éparses
azərbaycanca: Eparse adaları
беларуская: Астравы Эпарсэ
brezhoneg: Inizi Strewet
فارسی: ایل-اپارس
Nordfriisk: Îles Éparses
português: Ilhas Esparsas
română: Îles Éparses
srpskohrvatski / српскохрватски: Raspršeni otoci
slovenčina: Îles Éparses
Kiswahili: Îles Éparses