Éloge de la Folie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éloge (homonymie).
Éloge de la Folie
Image illustrative de l'article Éloge de la Folie
Illustration d' Hans Holbein le Jeune en marge d'une édition précoce de L'Éloge de la Folie

Auteur Érasme
Titre Stultitiæ laus

Éloge de la Folie ou L’Éloge de la Folie, ou également La Louange de la sottise [1], ou encore La Louange de la Folie [2] dont le titre grec est Μωρίας ἐγκώμιον (Morías [3] engkômion) et le titre latin, Stultitiæ laus, est une declamatio écrite en latin en 1509 par Érasme de Rotterdam et imprimée pour la première fois en 1511 à Paris chez Jehan Petit et Gilles de Gourmont et peu de temps après réimprimé ne varietur à Strasbourg daté d'août 1511 chez Mathias Schurer.

Après en avoir conçu les grandes lignes au cours de ses voyages sur les routes d'Italie et d'Allemagne, Érasme révisa et développa son travail, à l'origine écrit en une semaine, pendant son séjour chez Thomas More (l’auteur d’ Utopie) dans la propriété que ce dernier avait à Bucklersbury. On considère que c'est l'une des œuvres qui ont eu le plus d'influence sur la littérature du monde occidental et qu'elle a été un des catalyseurs de la Réforme. L'ouvrage sera mis à l' Index en 1557 lors de la Contre-Réforme.

Œuvre

Elle commence avec un savant éloge imité de l'auteur satirique grec Lucien de Samosate, dont Érasme et Thomas More avaient récemment traduit l'œuvre en latin, un morceau de virtuosité dans le délire. Le ton devient plus sombre dans une série de discours solennels, lorsque la folie fait l'éloge de l'aveuglement et de la démence et lorsqu'on passe à un examen satirique des superstitions et des pratiques pieuses dans l'Église ainsi qu'à la folie des pédants. Érasme était récemment rentré profondément déçu de Rome, où il avait décliné des avances de la Curie romaine. Peu à peu la folie prend la propre voix d'Érasme qui annonce le châtiment. L'essai se termine en décrivant de façon sincère et émouvante les véritables idéaux chrétiens.

Dans d'autres langues